VOTE | 18 fans

#309 : Bander sur le plongeoir

 

Titre US : Have you mets Ms. Jones ?
Titre FR : Bander sur le plongeoir

Diffusion US (Showtime) : 23/05/2011
Diffusion FR (Canal +) : 14 juin 2012

 

 

Ecrit par : Liz Brixius & Wyndham Lewis
Réalisé par : Daisy Von Scherler Mayer

 

Eddie demande des comptes à Kelly au sujet des 10 patchs de fentanyl qui ne sont pas arrivés en Oncologie.

La famille de Coop ayant éclaté en morceaux, il décide d'en fonder une lui même. Il reprend contact avec une ancienne petite amie retrouvée sur facebook.

Zoey profite d'un accident subi par Lenny, admis aux urgences et surveillé par un moniteur cardiaque, pour s'en servir comme un détecteur de mensonge.

 

 

Titre VO
Have you mets Ms. Jones ?

Titre VF
Bander sur le plongeoir

Première diffusion
23.05.2011

Première diffusion en France
14.06.2012

Plus de détails

Diffusion US (Showtime) : 23/05/2011
Diffusion FR (Canal +) : 14 juin 2012

Réalisateur Daisy Von Scherler Mayer
Scénaristes D.B. Wyndham-Lewis, Liz Brixius
Casting Arjun Gupta (Sam), Curtis Holbrook (Frankie Donovan), Gbenga Akinnagbe (Kelly Slater)

Jackie regarde la façade de l’immeuble d’O’Hara qui arrive avec une bouteille de champagne. Sous prétexte d’un horrible mal de tête Jackie demande de l’aspirine à O’Hara qui veille au grain et se fait rendre les comprimés pris en trop par son amie.

Au All Saints, Sam explique comment Bill a eu son accident mortel et conclut que s’embêter à devenir sobre n’est pas intéressant. Il rappelle à Jackie qu’elle connaissait Bill. Zoey demande à Jackie si elle est venue en jogging, car elle trouve qu’elle transpire. Jackie détourne la conversation et s’éloigne. En passant, Thor demande pourquoi il y a une bouteille de champagne dans le frigo à insuline et Eddie vient demander à Kelly de le suivre à la pharmacie.

Eddie signale à Kelly qu’il lui a donné 40 patchs de fentanyl à porter en Oncologie, seuls 30 sont arrivés. Atterré, Kelly explique qu’il a donné le sachet à quelqu’un, car il ne savait pas où était l’Oncologie. Eddie ne veut pas savoir à qui il les a donnés, c’est à lui qu’il les a remis, c’est donc à lui de réparer. Kelly s’y engage et en donnant sa parole tend la main à Eddie qui la serre. Cooper rentre, enthousiaste, en montrant une photo de jeune femme sur son téléphone. Il la présente à Eddie comme étant sa future épouse. Sa famille a éclaté, il va en construire une. Il a cherché dans ses ex, il est sorti pendant une année avec elle au lycée, il sait que c’est la bonne. Jackie vient dire à Coop qu’on a besoin de lui, il brandit son téléphone à la hauteur de ses yeux. Eddie explique qu’il s’agit de la future femme de Coop. Imperturbable, Jackie l’informe qu’une jeune fille a besoin de points de suture au front et lui demande d’aller jouer au héros.

La patiente de Coop lui raconte qu’elle assistait à un enterrement de célibataire lorsque l’une des participantes lui a planté en dansant son talon aiguille dans le front. Coop remarque tristement que les gens semblent oublier de l’inviter à leur mariage ni à un enterrement de célibataire. Il parle alors de sa copine de lycée qu’il va épouser, ce qu’elle ne sait pas encore ni qu’il est maintenant docteur. Sa patiente trouve qu’elle a de la chance, elle a trouvé le jackpot : un beau docteur. Zoey vient la chercher pour passer une radio de son poignet.

Kelly est allé voir le Directeur des Ressources Humaines pour le mettre au courant. Il ne peut toutefois pas dire à qui il a confié le sac de patchs, il n’arrive pas à s’en souvenir. Il fait toute confiance à Eddie, s’il dit lui avoir donné 40 patchs, il est certain qu’il y en avait bien 40. Le Directeur des RH l’informe qu’il est susceptible de renvoi pour avoir brisé la chaine de garde des médicaments. Kelly ne se souvient même pas s’il s’agissait d’une infirmière ou d’un docteur. Le Directeur apprécie qu’il soit venu avouer sa responsabilité dans cette affaire.

Jackie vient d’acheter des antibiotiques à la boutique de l’hôpital, qu’elle fourre dans sa poche. Kelly la voit et lui demande si elle va bien, elle répond d’un ton sec qu’elle va très bien. Pendant qu’elle range les médicaments dans l’un des tiroirs de son bureau, Lenny vient lui montrer son doigt transpercé par l’aiguille d’une seringue qu’il s’est malencontreusement planté en fouillant dans son sac.

Jackie, aidée de Zoey, l’installe dans un box d’examen. Lenny lui reproche d’avoir les mains moites, Jackie le confie à Zoey. Thor vient voir Lenny et fait remarquer à Jackie que sa blouse est trempée dans le dos. Avant d’aller changer sa blouse, Jackie explique à Thor que sa fille est malade et lui demande d’aller acheter pour elle quelques anti allergiques et du sirop pour la toux. Thor s’exécute, Jackie va se changer et en profite pour avaler un flacon d’Advil.

Sam demande à Jackie la permission de s’absenter pour aller voir le mémorial érigé en mémoire de Bill. Elle accepte en lui demandant une faveur : aller acheter pour elle des antibiotiques, sa fille est malade et elle a dû rester debout toute la nuit. Sam accepte et la remercie.

Thor est de retour avec le sac de médicaments, Coop l’arrête pour lui montrer la photo sur son portable en lui demandant si son couple donnerait de beaux enfants. Thor remarque la montre Rolex que Coop porte au poignet et lui reproche de ne pas avoir économisé pour une bague de fiançailles. Coop répond qu’il achètera la bague avec l’argent qu’ils vont gagner au « fantasy football ». Elle vient de l’accepter comme ami sur facebook et Coop saute de joie dans le couloir. Jackie arrive dans le couloir, Thor lui passe ses médicaments et s’éloigne. Jackie est au téléphone avec Kevin, il lui apprend qu’il va livrer le flipper qu’il vient de vendre. Jackie trouve que la ville de l’acheteur est très loin et propose à Kevin de demander à Tunie de garder les filles. Kevin est d’accord.

Jackie entre dans la salle d’examens où O’Hara s’occupe d’un père et un fils qui ont une épaule disloquée chacun. Le père est agité et a des propos violents. Il est stressé, il ne veut pas manquer son rendez-vous avec son agent de probation. Jackie sort, la fille du blessé la suit et lui explique que son beau-père vient de sortir de prison. O’Hara demande à Kelly de s’occuper des patients en attendant l’orthopédiste et sort avec Kackie.

La belle-fille vient à nouveau voir Jackie pour lui demander de faire son possible afin que son beau-père puisse se rendre à son rendez-vous, sans quoi il risque d’être renvoyé en prison. Jackie précise que l’hôpital a l’habitude de ces situations et peut appeler l’agent de probation.

Au chevet de Lenny, Zoey profite qu’il soit placé sous moniteur pour s’en servir comme détecteur de mensonge. Lorsque Jackie s’approche de Lenny, ses battements de cœur augmentent. Zoey est horrifiée en pensant qu’il est amoureux de Jackie. Lenny est obligé de lui confier qu’il a peur de Jackie, comme s’il marchait vers une scie circulaire.

Coop, tout heureux, apprend à Eddie qu’il a reçu quatre messages de son ex-copine, ils ont en commun une préférence pour le même livre et elle a accepté un rendez-vous. Eddie répond que c’est le livre préféré de beaucoup de personnes et inquiet pour son ami, lui conseille de ne pas trop espérer d’une liaison qu’il a eu lorsqu’il avait 16 ans. Coop se plaint que personne ne comprenne la lueur d’espoir qu’il a ressentie et demande à Eddie de ne pas venir foutre la merde dans sa lueur. Il découvre une nouvelle demande d’ami de la part d’un patient de l’hôpital.

Coop se précipite à l’entrée de l’hôpital où il rattrape sa patiente, pour lui apprendre qu’il voulait accepter sa demande d’ami en personne. En riant, elle constate qu’il est rapide, sa demande date d’il y a deux minutes seulement. Elle le remercie de ses soins puis s’en va.

Sam apporte ses médicaments à Jackie qui lui demande avant de partir de s’occuper des épaules des patients d’O’Hara. Kelly le met en garde contre le père qui est raciste. Jackie change d’avis et signale qu’elle va s’occuper de ses patients elle-même.

Zoey et Lenny sont en pleine explication quant à la mère de Zoey. Jackie vient demander une seringue d’EPI à Lenny puis les laisse à leur discussion.

Jackie vient chercher O’Hara dans son bureau et lui avoue qu’elle a administré une dose d’EPI au père qu’elles sont obligées de garder à l’hôpital. O’Hara est enchantée en tant que particulier, mais consternée en tant que professionnel de santé. Elle suit Jackie et informe le patient qu’il est sur le point de faire un infarctus et qu’il y a une forte possibilité qu’il fasse une crise cardiaque fatale. Jackie propose d’appeler l’agent de probation, Frankie lui donne sa carte.

Coop montre la photo à Lenny qui demande s’il va y aller lentement comme lui et Zoey, Coop répond que non, il va agir rapidement comme un ninja. Il souhaite être plus que le gars aux tics dont les mères sont en train de divorcer. Zoey vient demander à Coop de débrancher Lenny qui peut partir.

Dans son bureau, O’Hara a débouché la bouteille de champagne et s’apprête à boire à la détention illégale d’un tyran et à la fermeture de sa maison. Jackie refuse de boire, elle dit à O’Hara qu’elle a tenu depuis 37 heures sans Percocet ni Vicodine et se demande comment tenir jusqu’à 38 heures. O’Hara lui propose de la ramener chez elle, Jackie la remercie.

Eddie entre dans la pharmacie, Jackie est au téléphone. Elle demande à Tunie de garder les filles en expliquant que Kevin est parti livrer un flipper et qu’elle doit faire des heures supplémentaires. Tunie est d’accord. En raccrochant, Jackie jette la carte donnée par Frankie pour appeler l’agent de probation.

Eddie fait remarquer qu’elle ne fait pas d’heures supplémentaires, Jackie explique qu’elle a besoin d’être seule une nuit, une cigarette et un bain chaud. Eddie lui propose de la raccompagner, elle refuse et lui assure qu’elle est clean depuis une semaine. Eddie lui demande comment ça se passe, elle répond que c’est dur, le rush lui manque.

Dans la nuit, l’air ailleurs, Jackie marche au milieu de la chaussée, dans les phares des voitures qui l’évitent et qu’elle ne voit pas.

 

Jackie regarde la façade de l'immeuble d'O'Hara. Cette dernière arrive avec une bouteille de champagne.

 

O’Hara : Chère maison.

Jackie : quel étage est le tien ?

O’Hara : Tous.

Jackie : Waouw. Bien joué, toi. c'est correct, ça ? "Bien joué, toi "?

O’Hara : Absolument. "Bien joué, moi."

Jackie : Aaah,  j'ai mal à la tête c'est l'horreur tu n'as rien ? Non, rien de puissant, quelque chose vendu sans ordonnance. Aspirine. Tu as de l'aspirine?

O’Hara : Ah.

Jackie : oui ? Dieu te bénisse. merci. Oh, il n'y en a que six. quoi ? c'est de l’ibuprofène. J 'ai vraiment un mal de tête énorme.

O’Hara : Personne n'a besoin de six comprimés

Jackie : Okay, c'est bon.

O’Hara : Je dis juste ça comme ça.

Jackie : Oh, pour l'amour de Dieu cul sec ...

O’Hara : Allons-y

Jackie : Hum hum

 

A l’hôpital.

 

Sam : Un camion arrive de nulle part et BAM , tu es mort ; ça veut dire quoi ? Pourquoi s’embêter à devenir sobre ?

Kelly : j'ai vu plus de junkies frappés par le sort que de personnes sobres. c'est tout ce que je veux dire !

Sam : Et moi, je dis que si c'est pour se faire renverser je préfère ne pas m'emmerder.

Jackie : Qui s'est fait emmerder ?

Zoey : Un gars des Alcooliques Anonymes est mort.

Sam : hey Jackie tu te souviens de Bill ? il est mort.

Jackie : je suis désolée d'entendre ça

Sam : Il a accompagné cinquante personnes. Elles vont être effondrées. Il était leur planche de salut, tu sais ?

Jackie : oui je sais

Zoey : Tu transpires.  T'es venue en faisant ton jogging?

Jackie : Je suis venue en vélo.

Kelly : Hey, t'as quoi comme vélo?

Jackie : Un vélo magique.

Thor : Pourquoi y a t-il du champagne dans le frigo à insuline?

Zoey : Si vous cherchez Jackie...

Eddie : Je ne la cherche pas. yo, le nouveau, Kelly. Je veux te voir à la pharmacie.

Kelly : Ca peut attendre une seconde?

Eddie : Est ce j'ai dit "Je veux te voir !" ou "pourrais tu venir ?"

 

Kelly rejoint Eddie dans la pharmacie.

 

60

00:04:33,107 --> 00:04:34,974

Eddie : Tout d’abord, je n'accuse personne de rien.

Kelly : Ca en a pas l'air.

Eddie : Ecoute, j'ai toujours fait ce qu'il fallait pour ce qui est des infirmiers à cran.

Kelly : Et c'est regrettable, mais j'ai un pré-ado avec une clavicule cassée qui attend son bol de pudding, donc...

Eddie : Et tu sais  ce que j'ai ? J'ai assez de stupéfiants ici pour plonger le monde entier dans un chaud et confortable coma toute une semaine.

Kelly : C'est un fait. C'est ce pour quoi vous avez signé. Vous êtes le pharmacien. Ecartez-vous.

Eddie : Je t'ai envoyé en Oncologie avec 40 patchs de fentanyl. Seuls 30 y sont arrivés.

Kelly : Putain.

Eddie : Ouais, putain. Et je suis un putain d'Einstein quand on vient foutre en l'air mon inventaire.

 Mais du fentanyl, de la morphine, du dilodid...

Kelly : Ouais, je sais, J'ai compris.

Eddie : Et je ne m'inquiète même pas de ce putain de programme de Gloria Akalitus. Je m'inquiète pour l’Etat.

Kelly : Non, je sais. Ecoute,  j'ai été feignant et je les ai filé à... - Je.. Je..

Eddie : je ne veux même pas savoir... C'est à toi que je les ai donnés. Répare ça.

Kelly : Ouais, sans faute. Tes empreintes ne seront plus sur cette bêtise. Je vais réparer ça.

Eddie : Ouais, tu vas le faire.

Kelly : Tu as ma parole

Eddie : Très bien.

 

Les deux hommes se serrent la main, Coop entre à ce moment-là et tape sur leurs mains.

 

Coop : Pote-City - habitants: 3. Booyah!

Eddie : Ouais bon, Kelly a quelques affaires à régler.

 

Kelly sort.

 

Coop : Pote-City.. Deux.

Eddie : Ecoute, j'ai beaucoup à faire, donc quoi que ce soit, fais vite.

Coop (en montrant une photo sur son téléphone): Elle est jolie, hein?

Eddie : Quoi, tu fais du repérage sur Facebook maintenant? Qu'est-ce que ça fait si je la trouve jolie?

Coop : Elle va être ma femme, Eddie. Mon ancienne famille a échoué donc j'en construis une nouvelle. Je me suis réveillé, connecté, commencé à chercher mes exs.. boom. C'est la bonne. je suis sorti avec elle pendant un an au lycée.

Eddie : Célibataire. ca ne veut pas dire que c'est pas un bon coup. Regarde moi.. Un pur bon coup, et célibataire.

Jackie : On te cherche.

Eddie : La femme de Coop, Facebook.

Jackie : Je meurs d'envie d'en savoir plus. On a une fille qui a besoin de points de suture.

Coop : O'Hara ne peut pas..

Jackie : Sur le front, Coop.. de minuscules points. deviens un héros. Va.

Coop : Popula..

Eddie : Stop!

 

Akalitus et Kelly sont dans la cabine d’ascenseur.

 

Akalitus : Septième étage. RH?

Kelly : Ouais. Je vais mettre quelques barres sur les T et des points sur les i.

Akalitus : Mon Dieu, mais où étiez-vous pendant tout ce temps? Ecoutez, si je trouve l'argent pour, seriez-vous intéressé par un job à plein temps?

Kelly : Je vais là où on  me demande.

Akalitus : On vous demande!

 

Coop s’occupe de la patiente qui a besoin des points de suture.

 

Patiente : C'était à genre 4h du matin. On était tous crevés. Le marié a commencé une danse sur la table..

Coop : Au mariage?

Patiente : Qui commence à danser sur la table à son mariage? Faites attention.

Coop : Qu'est-ce que j'en sais? Je ne vais jamais aux mariages. Je crois que les gens oublient de m'inviter.

Patiente : Désolée, j'étais à un enterrement de vie de célibataire. J'ai été suivie alors qu'on aurait pas du.

Coop : Je fais ça tout le temps. Pas les enterrements de vie de célibataires. J'y suis jamais allé

Patiente : C'est pas si bien. Je veux dire, regardez-moi. J'ai fait tout le chemin depuis Boston. Je vais dans un club, et Cheyenne ou quel que soit son nom me balance sa jambe et.. bam me cloue la tête avec son talon de 10cm. Maintenant je vais probablement avoir une cicatrice et je vais devoir avoir un plâtre. Donc croyez-moi, vous ne ratez pas grand chose.

Coop : Si, je rate beaucoup. Il y a un trou dans ma vie. Quand je fais un pas en arrière et que je la regarde, ça a la forme d'une femme. Je crois que ce sera cette fille du lycée. Je vais lui demander de m'épouser. Restez tranquille. Ca risque de pincer. Je sais que tout le monde ici va penser que je suis bête d'y aller si vite, mais ils ne savent pas ce que c'est d'avoir tout et rien en même temps

Patiente : Ouais. Non, je vois. Elle doit être excitée. Un beau docteur... Mince. Le jackpot, hein? Donc où vous en êtes?

Coop : C'est le meilleur. Elle ne sait même pas encore que je suis docteur. Je ne lui ai pas parlé depuis 20 ans. Juste choisie sur Facebook ce matin. Vous voulez voir une photo? Regardez. Imaginez la carte de Noêl. Sexy.

Patiente : Oh mon Dieu. Je vous ai juste laissé recoudre mon visage.

Coop : Et vous allez être heureuse de l'avoir fait. Regardez.

Patiente : Ne me demandez plus de regarder quoique ce soit.

 

Zoey : La radio est prête pour le poignet.

Patiente : Allons-y.

Coop : Oh allez, j'y ai travaillé dur. Vous devriez regarder.

 

Dans le bureau du Directeur des Ressources Humaines.

 

Kelly : Ecoutez, ce n'est pas ce que vous croyez. Eddie est au top. Il fait régner l'ordre, à 100%

DRH : Vous comprenez que le stock peut être manipulé n'est-ce pas?

Kelly : Oui, mais ce n'est..

DRH : Avez-vous ouvert le sac et compté?

Kelly : Non, je ne l'ai pas fait. Mais s'il dit qu'il y en avait 40, je suis sûr qu'il y en avait 40. Tout est de ma faute.

DRH : Nous parlons d'un risque de renvoi pour vous, M. Slater.

Kelly : Non, pas sans une période de probation et un test d'urine, lesquels je serai heureux de faire. Je n'ai rien à cacher.

DRH : Ca ne change rien au fait que vous avez brisé la chaine de garde

pendant une course entre pharmacies.

Kelly : Pendant mon premier ou second jour? Allez, mec. Ecoutez, si je pouvais vous dire à qui je l’ai filé, je le ferais.

DRH : Vous vous rappelez si c'était un homme ou une femme?

Kelly : Non. Je ne sais même plus si c'était une infirmière ou un docteur. C'est dire à quel point le flou est grand pour moi. Ecoutez, je ne savais pas quel chemin prendre, donc je l'ai passé

à quelqu'un. C'est tout ce que je peux vous dire. C'était peut-être un homme.

DRH : Bien, j’apprécie que vous soyez venu et que vous ayez avoué votre partie dans l'affaire.

Kelly : Oui, faites-moi savoir s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire.

 

A la boutique de l’hôpital.

 

Jackie : Vous avez un sac?

Vendeur : Pas de sac.

 

Jackie fourre les boites d’antibiotique dans ses poches.

 

Jackie : Vous avez été dehors? Il fait beau.

 

Elle s’éloigne, Kelly l’accompagne.

 

Kelly : Ca va pas si bien, hein?

Jackie : Je vais très bien.

 

Lenny : Vrai ou faux : Tout le monde fait des erreurs. Ah, le langage du corps. Elle ne sent même pas ma présence.

Thor : Ce qui veut dire qu'elle est soit "A" effrayée par toi Ou "B", te berce dans une fausse impression de sécurité alors elle pourra te tuer et te manger au déjeuner.

Jackie : Ou "C", j'économise mon papotage pour les patients.

Lenny : Oh, eh bien bonjour. Enchanté. Je suis ton patient. Il y a même pas 2 secondes j'ai pris un truc dans mon kit et je me suis percé avec un truc.

Jackie : Qu'est-ce.. Pourquoi est-ce que c'est toujours à ton doigt?

Lenny : Je voulais te le montrer.

Jackie : Jésus. Lenny, tu as de l'adrénaline en partance pour ton cœur.

Lenny : Salut, Boo!

Zoey : T'as pas fait ça. Pourquoi?

Lenny : Comment ça "pourquoi"? C'était pas intentionnel. Ok, maintenant j'ai des vertiges.

Jackie : Ouais, assied-toi.

Lenny : Oh merde, mon cœur.

Zoey : Si tu as un arrêt cardiaque, je te tue.

Jackie : Zoey. Tout va bien se passer. On va juste te mettre sous moniteur, garder un œil sur toi pendant 4 heures. Si tu as besoin de quelque chose on est juste là. Zoey, prend les devants, stp?

Lenny : Tu es une infirmière très réconfortante. Oh, tes mains sont si moites.

Jackie : Mes mains ne sont pas moites. Tous tes sens sont dans un sale état. Garde tes remarques.

Lenny : C'est la Jackie que je connais et que j'aime.

Thor : Il fallait que je le voie par moi-même. Lenny, Lenny, Lenny. Tu es ok?

Lenny : Non.

Jackie : Moi? Ouais, je vais bien. Pourquoi? Oh.

Zoey : Tu peux y aller, Jackie.

Jackie : Il est tout à toi. Thor, mon enfant est malade. Je pense que je l'ai attrapé. Fais-moi une faveur. Tu peux aller à Duane Reade? Prends-moi quelques antiallergiques et du sirop contre la toux, robo DXM?

Thor : Ooh, attention avec le DXM. J'ai doublé la dose pour une mauvaise toux,

j'ai commencé à entendre des anges.

Zoey : Autre chose? - De nouveaux pieds.

 

Sam : Hey, ça va si je décolle un instant?

Jackie : Ouais, bien sûr, décollons tous.

Sam : Non, sérieusement. je veux voir le mémorial au service de Bill. Juste une heure.

Jackie : Sam, ce n'est pas le moment de  partir de l'étage. Tu sais quoi? Ok, vas-y. Fais-moi une faveur et vas à Duane Reade. Prends-moi quelques no-doz. Il y en a plus au kiosque. J'étais debout toute la nuit avec un gamin malade.

Sam : Bien sûr.

 

Thor revient avec les médicaments pour Jackie. Coop l’intercepte pour lui montrer la photo.

 

Coop : sexy, non? Ça ferait de beaux enfants, Tu ne penses pas?

Thor : Tu devrais peut être attendre qu'elle t'accepte en ami avant de commencer à en parler. Stop. Me dis pas que t'as acheté une Rolex ?

Coop : Mec, je suis docteur.

Thor : Tu ne devrais pas économiser pour une bague de fiançailles?

Coop : C'est ce à quoi va me servir l'argent du fantasy football. Les Cooper Duper's sont toujours au top, n'est-ce pas?

Thor : Oui, mais.. wow. Payer une bague de fiançailles avec l'argent que tu t'es fait à fantasy football... Il n'y a pas plus hétéro que ça.

Coop : Non, il n'y a pas. Oh mon Dieu, elle vient juste de m'accepter en amis! C'est trop bien!

 

Il s’éloigne, Jackie est au téléphone, Thor lui donne ses médicaments.

 

Jackie : Une heure à Craigslist, vraiment? Tu es sûr de vouloir le vendre?

Kevin : C'est un super flipper, mais elle m'a proposé du cash. Et plus personne n'y joue vraiment. La sonnerie va rendre l'âme. Je sens qu'il ne leur reste plus longtemps.

 Tu vois? Donc je vais lui amener à Montauk et en avoir pour peu puis je rentrerai

Jackie : Montauk? C'est un peu loin. Peut-être qu'on devrait appeler Tunie, voir si elle peut garder les filles.

Kevin : Très bien. Laisse-moi m'en occuper, ok? Je t'aime.

Jackie : D'accord. Je t'aime.

 

O’Hara : Père et fils, épaules disloquées.

Jackie : Des soldes, ou quoi? Un truc deux pour un?

Le père : Ouais, vous êtes aussi drôle qu'une boîte d'orphelins (?)

Jackie : J'essaye.

Le père : Ah oui ? Essayez plus.

Le fils : Pa'.

Le père : Quoi? Elle entre et fait des blagues stupides.

O’Hara : Messieurs, nous avons deux options. La première, c'est de vous sédater, remettre vos épaules en place, vous restez ici, sous sédatifs.

Le père : Ouais, non. On ne reste pas. Il faut que je vois mon agent de

probation à 5h.

O’Hara : Très bien, seconde option est de vous faire à tous les deux une anesthésie locale...

Le père : Donc arrêtez de parler et faites le.

Jeune fille : Vous pourriez au moins la laisser finir.

Le père : Tu vas te la fermer, hein?

Jackie : Whow, regardez-vous.

 

Jackie sort, la jeune fille la suit.

 

Jeune fille : Il vient juste de sortir de prison. Il n’a pas sa langue dans sa poche, je sais.

Jackie : C'est votre père?

Jeune fille : Beau-père. On vivait dans la maison quand il partait, prendre soin de la mère de Frankie. Il est revenu pour prendre notre écran plat et l’a laissé tomber sur Frankie.

Jackie : On va vous sortir d'ici.

 

Elles retournent dans la chambre.

 

Le père : Tu vas lui dire quoi ? Tu parles encore de la TV ?

Frankie : Le père : Je l'ai achetée donc je regarde les Jets.

Le père : C'était un cadeau. T'as un putain d'esprit indien.

O’Hara : Laissons Kelly s'en occuper. L'ortho arrive. Essayez de ne plus rien casser.

 

Elles sortent.

 

O’Hara : Ca me donne envie d'appeler mon père pour lui dire que je l'aime. Par cela, j'entends lui demander ce qu'il lit et savoir comment les chiens vont.

Jeune fille : Ecoutez, je suis désolée je... Il parait méchant mais c'est une autre génération.

Jackie : Ah bon ? Il a l'air d'avoir 50 ans.

Jeune fille : Vous voyez ce que je veux dire.

Jackie : J'ai peur que non.

Jeune fille : Tout ce que vous pourrez faire pour accélérer tout ça serait génial. S'il manque son rendez-vous, ils le renverront...

Jackie : All Saints l'appellera de toute faço et lui dira qu'il est à l’hôpital. Ça arrive tous les jours.

Jeune fille : Il m'a cassé le nez une fois et je ne suis même pas sa fille. On peut essayer,

sans l'énerver.

Jackie : Oui.

 

Zoey : Tu vois ? tes battements augmentent.

Lenny : Donc ? Attends. Tu fais quoi ?

Zoey : Détecteur de mensonges.

Lenny : Vas-y, Barkow. Je suis un livre ouvert.

Zoey : Tu voudrais voir d'autres personnes ?

Lenny : Non.

Zoey : Bonne réponse.

Lenny : Oui.

Zoey : As-tu une dette bancaire ou une ex-femme enterrée dans ton jardin ou un autre truc bizarre dont tu ne m'as pas parlé ?

Lenny : Nan. Je ne suis même pas à découvert.

Zoey : T'as voté pour qui aux élections présidentielles ? - Mon Dieu, tu es...

Lenny : Non... c'est pas ce que tu penses. Je sais même plus qui il y avait.

Zoey : T'as voté ?

Lenny : J'ai essayé mais...

Jackie : tout va bien ?

Lenny : Ouais, tout va bien, à la limite du sublime, même.

Kelly : L'ortho a pris le père et le fils. Le vieux est un connard.

Jackie : T'as fini ?

Zoey : Mon Dieu. T'as le béguin pour Jackie.

Lenny : Non ! Non. Elle me fait un peu peur. OK, beaucoup. Un peu comme marcher vers une scie circulaire.

Zoey : Je la trouve inspirante.

Lenny : Elle l'est. Mais parfois, elle inspire la peur.

Zoey : Je sais.

 

Coop : Quatre messages, déjà. Et on a le même livre préféré

Eddie : J'aime pas tuer tes espoirs, mais beaucoup de personnes aime "The Kite Runner".

Coop : Je lui ai proposé un rencard. Elle a dit oui.

Eddie : C'est bien de sortir avec avant de l'épouser.

Coop : Je suis sorti avec elle pendant un an.

Eddie : Quand t'avais 16 ans. Coop, n'espère pas trop, OK ?

Coop : J'ai finalement eu une lueur d'espoir et tout le monde fout la merde. Arrête de foutre la merde dans ma lueur. - Quoi ? Quoi de neuf ? Un patient veut devenir mon ami. C'est bizarre.

Eddie : Très.

 

Coop rejoint à l’entrée de l’hôpital, la patiente sur qui il a fait des points de suture.

 

Coop : Te voilà. Merci. Je croyais t'avoir ratée. Je voulais accepter ta demande d'ami en personne. J'accepte.

Patiente : Mon Dieu. J'ai envoyé ça, il y a deux minutes.

Je bouge vite. Je sais. Et si ça effraie les gens, et alors ? Désolée de ne pas avoir regardé quand tu me l'as demandé. C'était méchant de ma part. Ce que tu as fait était génial, donc merci.

Coop : C'est un cadeau.

Patiente : Que puis-je dire ? Je cherche ta carte de noël.

Coop : Merci d'être mon ami.

Patiente : Ouais.

 

Sam : Merci de me laisser partir. Voilà tes no-doz.

Jackie : Pas de problème.

Sam : Alors Lenny s'est planté avec un EPI. Je parie qu'il était pressé.

Jackie : Ouais, je parie aussi. Fais moi une faveur. Tu peux regarder l'épaule d'O'Hara ?

Sam : Bien sûr.

Kelly : Attention. Ce mec est raciste.

Jackie : Tu sais quoi ? Je vais le faire.

Sam : Ah bon ?

Jackie : Oui. Merci. Mon patient. Je m'en charge.

 

Lenny : Je mentais pas. Je fais comme ta mère, mais aller là-bas me fait flipper. C'est une spéculatrice, Boo.

Zoey : Elle ne spécule pas. Elle est enthousiaste.

Jackie : Il ne reste qu'une heure, Lenny. T'as encore des epis ?

Lenny : Oui, regarde mon kit.

Zoey : Car tu dois aimer ma mère.

Jackie : Je l'ai. Merci.

Lenny : J'aime ta mère. Tu dois admettre qu'elle me regarde bizarrement.

Zoey : Son visage est comme ça !

Lenny : Ça n'a pas de sens.

 

Jackie : J'ai fait un truc pas bien et j'ai besoin de ton aide.

O’Hara : Pas bien comment ?

Jackie : J'ai donné un EPI à Anthony Murphy. Il pense que c'était autre chose. Il ira bien. On doit juste ne pas le laisser partir.

O’Hara : En tant que simple particulier je suis enchantée. En tant que professionnel médical je suis consternée. Bien joué et honte sur toi. On doit ?

 

Frankie : Il ira bien ?

Murphy : Qu'est-ce qu'il m'arrive ?

O’Hara : Vous êtes sur le point de faire un infarctus, M. Murphy. Il y a un passé de maladies cardiaques dans votre famille ?

Murphy : Il sait pas, merde. Va dehors et trouve une voiture. Attends-moi. Prend la carte de mon officier de probation dans mon portefeuille. Dis-lui que je suis en chemin. Je dois y aller.

O’Hara : Si vous partez,  il y a une forte possibilité que vous fassiez une crise cardiaque et que vous mourriez.

Jackie : Laissez-moi l'appeler. Rien de mieux qu'un appel des urgences. Croyez-moi.

Murphy : Merde.

O’Hara : D'accord.

 

Lenny : Elle a l'air bien. Tu vas y aller doucement comme moi et Zoey ?

Coop : Non, rapidement, comme un ninja.

Lenny : Ah.

Coop : J'aimerais être plus  que le mec aux tics dont les mères ont divorcé. Rien à demander. C'est mon ticket pour plus, Lenny.

Lenny : Exact.

Coop : Whoa, mate le béguin pour Zoey.

Lenny : Je sais.

Zoey : Stop.

Lenny : Chaque jour, dès qu'elle rentre.

Zoey : Stop.

Lenny : Mm

Zoey : C'est fini. Coop va te débrancher.

Coop : Mec, c'est comme avoir la trique sur un plongeoir.

Lenny : Plutôt oui.

 

Dans son bureau, O’Hara ouvre sa bouteille de champagne.

 

O’Hara : Ça pour la détention illégale d'un tyran et la fermeture de ma maison de ville. T'as appelé son officier de probation ?

Jackie : Non, rien pour moi. Merci.

O’Hara : Quoi ? Tu rigoles.

Jackie : Je reste loin du dur travail.

O’Hara : Mais c'est le champagne soft. Allez.

Jackie : J'ai tenu 37 heures sans Percocet, sans vicodine, sans oxy.

O’Hara : Et tu es misérable.

Jackie : 37 heures. 37 heures. Comment je vais tenir jusqu'à 38 ?

O’Hara : Je peux faire quelque chose ?

Jackie : Non. Tu veux que je reste dans le coin pour que tu ne boives pas seule ?

O’Hara : Je le fais tout le temps. Le sport des rois. Laisse-moi avec mon champagne. Jack, je peux te ramener chez toi.

Jackie : Non merci. C'est bon.

O’Hara : Santé.

 

Eddie rentre dans la pharmacie, Jackie est au téléphone.

 

Jackie : Jackie Peyton. Oui, je peux attendre. Ca dérange ? Mon portable est mort.

Eddie : Non. Parle-moi de Kelly.

Jackie : Je ne sais... je dis quoi ? - Salut, Tunie. Ecoute, je sais que c'est à la dernière minute, je me demandais si tu pouvais garder les filles ce soir. Kev est toujours à Montauk, je dois travailler double. Oui ? Super. OK, merci. Bye.

Eddie : Tu ne travailles pas double.

Jackie : J'ai besoin d'une nuit seule, pas de mari, pas d'enfant,

pas de rien. Une clope et un bain chaud.

Eddie : Tu veux que je te ramène?

Jackie : Non, c'est bon. Pour info, je suis clean depuis une semaine.

Eddie : Comment ça se passe ?

Jackie : Le rush me manque Eddie. Ça me manque.

 

 

 

Jackie looks at the front of the building to O'Hara. The latter comes with a bottle of champagne.

 

O’Hara : Home sweet home.

Jackie : Which floor is yours?

O’Hara : All of them.

Jackie : Wow. Well done, you. That's right, isn't it? "Well done, you"?

O’Hara : Absolutely. Well done, me.

Jackie : Ugh, my head is killing me. You don't have anything, do you? No, nothing fancy. I'm talking about over-the-counter. Aspirin. Have any aspirin?

O’Hara : Ah.

Jackie : Yes? God bless you. Thanks. Oh, there's only six. What? It's ibuprofen. I have a really big headache.

O’Hara : Nobody needs six.

Jackie : Okay, fine.

O’Hara : That's all I'm saying.

Jackie : Oh, for God's sake. Bottoms up.

O’Hara : Come on.

Jackie : Mm-hmm.

 

At All Saints Hospital.

 

Sam : Truck comes out of nowhere-- bam, you're dead. What is that? Why bother getting sober?

Kelly : I've seen more junkies hit by shit than sober  people. That's all I'm saying.

Sam : And I'm saying if I'm gonna get run over, I'd rather be fucked up.

Jackie : Who's fucked up?

Zoey : One of his A.A. guys is dead.

Sam : Hey, Jackie, you remember Bill. He's fuckin' dead.

Jackie : Wow, I'm sorry to hear that.

Sam : Yeah, he sponsored 50 people. They're gonna be wrecked, man. He was their lifeline, you know?

Jackie : I know.

Zoey : You're a little shvitzy. Did you jog to work?

Jackie : I rode my bike.

Kelly : Hey, what kind of bike you got?

Jackie : A magic bike.

 

Thor : Why is there champagne in the insulin fridge?

Zoey : You're If you're looking for Jackie...

Eddie : I'm not. Yo, new guy, Kelly. I need to see you in the Pharmacy.

Kelly : Can it wait a sec?

Eddie : Did I say "I want to see you" or "need to see you?"

 

In the Pharmacy.

 

Eddie : First things first-- I'm not accusing anyone of anything.

Kelly : It doesn't sound that way.

Eddie : Look, I've dealt with my fair share of strung-out RN's before.

Kelly : And that's unfortunate, but I got a pre-teen with a broken collarbone waiting for a pudding cup, so--

Eddie : And you know what I got? I got enough narcotics in here to put the whole world into a nice, warm coma for a week.

Kelly : That's a fact. It's what you signed up for. You're the pharmacist. Step aside.

Eddie : I sent you up to Oncology with 40 fentanyl patches. Only 30 got there.

Kelly : Fuck.

Eddie : Yeah, fuck. And I'm fucking Einstein when it comes to squaring up my inventory. But fentanyl, morphine, dilaudid--

Kelly : Yeah, I know. I get it.

Eddie : And I don't answer to Gloria-fucking-Akalitus on the schedule is. I answer to the State.

Kelly : No, I know. Look, I got lazy and I handed them off to... 

Eddie : I... I... I don't wanna know. I gave them to you. Make it right.

Kelly : Yeah, definitely. Your fingerprints won't be anywhere near this. I'll fix it.

Eddie : Yeah, you will.

Kelly : You have my word.

Eddie : All right.

 

Coop enters in the pharmacy.

 

Coop : Dudeville-- population: Three. Booyah!

Eddie : Yeah well, Kelly's got some business to take care of.

Coop : Dudeville-- Two.

Eddie : Listen, I got a lot going on, so whatever it is, make it fast.

 

Coop shows him a picture on his phone.

 

Coop : She's pretty, right?

Eddie : What are you, creeping on Facebook now? What do you care if I think she's pretty?

Coop : She's gonna be my wife, Eddie. My old family failed, so I'm starting a new one. Woke up, logged on, started looking up old girlfriends-- boom. She's the one. Went out with her for a year in high school. Still single. Doesn't mean she's not a catch. Look at me—total catch, still single.

Jackie : We're looking for you.

Eddie : Coop's wife, Facebook.

Jackie : I'm dying to hear about it. We've got a girl who needs stitches.

Coop : Can't O'Hara--

Jackie : A forehead, Coop-- tiny stitches. Go be a hero. Go.

Coop : Popula--

Eddie : Stop!

 

In the elevator car.

 

Akalitus : Seventh floor. H.R.?

Kelly : Yeah. Just crossing my t's, dotting my i's.

Akalitus : Good lord, where have you been all my life? Listen, if I can find the money, would you be interested in staying on full time?

Kelly : I go where I am needed.

Akalitus : We need you!

 

 

Patiente : It was like 4:00 in the morning and we were all tired. The groom was getting his table dance--

Coop : At the wedding?

Patiente : Who gets a table dance at their wedding? Pay attention.

Coop : How would I know? I don't go to weddings. I think people forget to invite me.

Patiente : Sorry, I was at a bachelor party. Tagged along when I shouldn't have.

Coop : I do that all the time. Not bachelor parties. Never been to one.

Patiente : They're not so great. I mean look at me. I came all the way from Boston. I'm sitting in a club, and Cheyenne or whatever her name is swings her leg and-- bam, nails me in the head with her 4" heel. Now I'm probably gonna have a scar and I'm gonna have to wear a cast. So believe me, you're not missing much.

Coop : Yeah, I am. I'm missing a lot. There's a hole in my life. When I take a step back and look at it, it's in the shape of a wife. I'm thinking it's gonna be this girl from high school. I'm gonna ask her to marry me. Hold still. This might pinch a little. I know everyone around here is gonna think I'm an idiot for moving so fast, but they don't know what it's like having everything and nothing at the same time.

Patiente : Yeah. No, I get it. She must be psyched. A handsome doctor-- Jeez. Jackpot, right? So how fast are you moving?

Coop : That's the best part. She doesn't even know I'm a doctor. I haven't talked to her in 20 years. Just picked her out on Facebook this morning. Here, wanna see a pic? Look. Imagine the Christmas card. Hot.

Patiente : Oh my God. I just let you sew my face up.

Coop : And you'll be glad you did. Here, look.

Patiente : Stop telling me to look at things.

Zoey : X-Ray's ready for the wrist.

Patiente : Let's go.

Coop : Aw, come on, I worked really hard on that. You should look.

 

Kelly : Listen, this is not what it looks like. Eddie's on point. He runs a tight ship, 100%.

R.H. : You do understand that inventory can be manipulated, yes?

Kelly : I do, but that's not--

R.H. : Did you open the bag and count them?

Kelly : No, man, I didn't. But if he says there were 40, I'm sure there were 40. This is all on me.

R.H. : We're talking about a fireable offense for you, Mr. slater.

Kelly : No, not without a probationary period and a urine test, both of which I'm happy to comply with. I have nothing to hide.

R.H. : It doesn't change the fact that you broke the chain of custody during an inter-pharmacy run.

Kelly : On my first or second day? Come on, man. Look, if I could tell you who I handed them off to, I would tell you.

R.H. : Do you recall if it was man or woman?

Kelly : I don't. I don't even know if it was a nurse or a doctor. That's how big of a blur it was for me. Look, I didn't know my way around, so I handed them off to someone. That's all I can tell you. It might've been a guy.

R.H. : Well, I appreciate you coming by and owning up to your part in the matter.

Kelly : Yeah, let me know if there's anything else I can do.

 

The shop of the hospital.

 

Jackie : You got a bag?

Selleur : No bag.

Jackie : You been outside? It's nice out.

Kelly : Not doing so good, huh?

Jackie : I'm doing great.

Lenny : Everyone makes mistakes? Ah, body language. Not even acknowledging my presence.

Thor : Which means she's either "A", scared of you or "B", lulling you into a false sense of security so she can kill you and eat you for lunch.

Jackie : Or "C", I am saving the chit-chat for the patients.

Lenny : Oh, well hello. Nice to meet you. I am your patient. Not even two seconds ago I reached into my kit and stuck myself with an epi.

Jackie : What-- why is it still in your finger?

Lenny : I wanted to show it to you.

Jackie : Jesus Christ. Lenny, you have epinephrine flowing into your heart.

Lenny : Hi, boo!

Zoey : You did not. Why?

Lenny : What do you mean "why"? It wasn't intentional. Okay, now I'm feeling dizzy.

Jackie : Yeah, sit.

Lenny : Oh fuck, my heart.

Zoey : If you go into cardiac arrest, I will kill you.

Jackie : Zoey. You're gonna be fine. We're just gonna put you on the monitor, keep an eye on you for about four hours. If you need anything we'll be right here. Zoey, get the leads, please?

Lenny : You're a very soothing nurse. Oh, your hands are clammy though.

Jackie : My hands are not clammy. Your senses are all fucked up. Keep your observations to yourself.

Lenny : That's the Jackie I know and love.

Thor : I had to see for myself. Lenny, Lenny, Lenny. You okay?

Lenny : No.

Jackie : Me? Yeah, I'm fine. Why? Oh.

Zoey : Here you go, Jackie.

Jackie : It's all yours. Thor, my kid's sick. I think I might have caught it. Do me a favor. Can you go to Duane Reade? Pick me up some antihistamines and cough syrup, robo DXM?

Thor : Ooh, careful with the DXM. I double-dosed for a nasty cough, started to hear angels.

Jackie : Anything else? New feet.

 

Sam : Hey, is it cool with you if I take off for a little bit?

Yeah sure, let's all take off.

Sam : No, seriously. I wanna hit Bill's memorial service. Only about an hour.

Jackie : Sam, it's not a good time to be off the floor. You know what? Fine, go. Do me a favor and go to Duane Reade. Pick me up some no-doz. The news-stand is out of it. I was up all night with a sick kid.

Sam : Sure.

 

Coop shown the photo on his phone to Thor.

 

Coop : Hot, right? Make good-looking kids, don't you think?

Thor : You might want to let her accept your friend request before you start naming them. Stop. Tell me you didn't buy a rolex.

Coop : Dude, I'm a doctor.

Thor : Shouldn't you be saving your money for an engagement ring?

Coop : That's what I'm gonna use my fantasy football money for. Cooper Duper's still on top, right?

Thor : Yes, but-- wow. Paying for an engagement ring with money you make from fantasy football doesn't get much straighter than that.

Coop : No, it doesn't. Oh my God, she just accepted my friend request! It is so on!

Jackie (at phone): An hour on Craigslist, really? Are you sure you wanna sell it?

Kevin (at phone):: It's a great pinball machine, but she offered me cash. And nobody really plays anymore. The bells bother grace. I feel like times are tight. You know? So I'll take it out to her in Montauk and grab a bite, then I'll head back.

Jackie : Montauk? That's kind of a haul. Maybe we should call Tunie, see if she can watch the girls.

Kevin : All right. Let me get into it, okay? Love you.

Jackie : All right. Love you back.

 

O’Hara : Father and son, dislocated shoulders.

Jackie : A sale or something? A little two-for-one?

Father : Yeah, you're about as funny as a box of orphans.

Jackie : I try.

Father : Yeah? Well, try harder.

Son : Dad.

Father : What? She comes in, makes a stupid crack.

O’Hara : Gentlemen, we have two options. The first is to sedate you both, put the shoulders back in place, in which case you'll stay here until the sedative wears off.

Father : Yeah, no. We're not sticking around. I gotta meet my parole officer at 5:00.

O’Hara : All right, the second option is to give you both a local, say, novocain--

Father : so stop talking and do it.

Girl : You could at least let her finish.

Father : Will you shut the fuck up, huh?

Jackie : Whoa, watch yourself.

Girl : He just got out of prison. He's got a mouth on him, I know.

Jackie : Is that your father?

Girl : Father-in-law. We were living in the house while he was away, taking care of Frankie's mom. Came back to get our flatscreen and he lost his shit on Frankie.

Jackie : Let's get you guys outta here.

Father : What are you telling her out there, huh? You talking about the fucking TV again?

Son : I bought it so I could watch the Jets.

Father : It was a gift. You're a fucking Indian giver.

O’Hara : Let's get Kelly in here. Ortho's on its way. Try not to break anything else.

 

O’Hara : Makes me want to call my own father and tell him I love him. By which I mean ask him what he's reading and find out how the dogs are.

Girl : Listen, I'm sorry. I just-- I know he seems bad, but he's just from a different generation.

Jackie : Really? I mean he looks about 50.

Girl : No, you-- you know what I mean.

Jackie : No, I'm afraid I don't.

Girl : Please, anything that you could do to speed this up would be amazing. If he misses his parole officer, they'll send him back--

Jackie : All Saints will call whoever and tell them he's in the hospital. It happens every day.

Girl : He broke my nose once and I'm not even related. Can we please just try and not piss him off?

Jackie : Yeah, got it.

 

Lenny : Mm.

Zoey : See? Your heart rate went up.

Lenny : So? Wait. What are you doing?

Zoey : Lie detector.

Lenny : Have at it, barkow. I'm an open book.

Zoey : Are you interested in seeing other people?

Lenny : No.

Zoey : Good answer.

Lenny : Yeah.

Zoey : Do you have, like, crazy credit-card debt or an ex-wife buried in your yard or anything weird that you haven't told me about?

Lenny : Nope. I don't even like to carry a balance.

Zoey : Uh-huh.

Lenny : Mm.

Zoey : Who did you vote for in the last presidential election? Oh my God, are you--

Lenny : No no no! I just-- it's not what you think. I-- I just can't even remember who ran.

Zoey : Did you even vote?

Lenny : I tried to, but then--

Jackie : everything okay?

Lenny : Yeah, we're good, bordering on awesome at this point.

Kelly : Ortho's got your father and son. The old man's a prick.

Jackie : You done?

Zoey : Oh my God. You have a crush on Jackie.

Lenny : I do not! No. She just scares me a little. Okay, a lot. Kinda like walking into a buzz saw.

Zoey : I think she's inspiring.

Lenny : She is. But sometimes she inspires fear.

Zoey : I know.

 

In the pharmacy.

 

Coop : Four messages already. And we have the same favorite book.

Eddie : I hate to kill the vibe, but lots of people liked "The Kite Runner."

Coop : I asked her out. She said yes.

Eddie : Well, it's a good idea to take her out before you marry her.

Coop : I went out with her for a year.

Eddie : When you were 16. Coop, just don't get your hopes up, okay?

Coop : I finally get a glimmer of hope and everyone keeps messing with it. Quit messing with my glimmer. Whoa.

Eddie : What? What's up?

Coop : A patient wants to be my friend. Wow. That's weird.

Eddie : Very.

 

The Coop's patient prepares to leave the hospital.

 

Kelly : Here you go.

Patiente : Thank you.

Coop : Oh man, I thought I missed you. I wanted to accept your friend request in person. I accept.

Patiente : Oh my God. I sent that, like, two minutes ago.

Coop : I move fast.

Patiente : I know. And if it freaks people out, so what? And, um, I'm sorry that I didn't look when you asked me to.

Coop : Oh--

Patiente : That was really rude of me. What you did was amazing, so thanks.

Coop : It's a gift.

Patiente : What can I say? I'm looking forward to your Christmas card.

Coop : Hey, thanks for being my friend.

Patiente : Yeah. Ooh.

 

Sam : Thanks for letting me go. Here's your no-doz.

Jackie : No problem.

Sam : So Lenny stuck himself with an EPI. Bet that was a rush.

Jackie : Yeah, I bet it was. Do me a favor? Can you check on O'Hara's

dislocated shoulders? 

Sam : Sure.

Kelly : Watch out, man. That guy's a racist.

Jackie : You know what? I'll do it.

Sam : Yeah?

Jackie : Yeah. Thanks anyway. My patient. I'll handle it.

 

Lenny : I wasn't lying. I do like your mom, but going over there freaks me out. She's a hoarder, Boo.

Zoey : She's not a hoarder. She's an enthusiast.

Jackie : Less than an hour left, Lenny. Um, do you have any more epis?

Lenny : Yeah, check my kit.

Zoey : Because you have to like my mom.

Jackie : Got it. Thanks.

Lenny : I do like your mom. But you have to admit, she looks at me kinda weird.

Zoey : That's just how her face is!

Lenny : That doesn't even make sense.

 

Jackie : I did a bad thing and I need your help.

O’Hara : How bad?

Jackie : I stuck Anthony Murphy with an epi. He thought it was another novocain. He'll be fine. We just can't let him leave.

O’Hara : As a private citizen I'm delighted. As a medical professional I'm absolutely appalled. Well done and shame on you. Shall we?

 

Son : Is he gonna be okay?

Father : What the fuck is happening to me?

O’Hara : You're on the verge of a heart attack, Mr. Murphy. Is there a history of heart disease in the family, do you know?

Murphy : He doesn't know fuck-all. Go outside and get a car. Wait for me. Go in my wallet, get my parole officer's card. Tell him I'm on my way. I gotta go.

O’Hara : If you leave, there's an enormous possibility that you will go into cardiac arrest and you will die.

Jackie : Let me call him. There's nothing better than a call from the E.R. Trust me.

Murphy : Aw fuck.

O’Hara : All right.

 

Coop shows the photo to Lenny.

 

Lenny : She looks nice. Mm-hmm.  - You gonna take it slow like me and Zoey?

Coop : No, taking it fast like a Ninja.

Lenny : Ah. 

Coop : I wanna be more than the guy with the tics whose moms got divorced. Not a lot to ask. She's my ticket to more, Lenny.

Zoey : Right on.

Coop : Whoa, check out the crush on Zoey.

Lenny : I know.

Zoey : Stop.

Lenny : All day, every time she walks in.

Zoey : Stop.

Lenny : Mm-mm.

Zoey : Time's up. Coop'll unhook you.

Coop : Dude, that's like having a boner on the diving board.

Lenny : Pretty much.

 

The Office of O'Hara.

 

O’Hara : Here's to the illegal detention of a bully and the closing of my townhouse. Mm! Did you call his parole officer?

Jackie : No. None for me, thanks.

O’Hara : What? You're joking.

Jackie : No, I'm staying away from the hard stuff.

O’Hara : Oh, but this is the soft, lovely, bubbly stuff. Come on.

Jackie : I've gone 37 hours with no percocet, no vicodin, no oxy.

O’Hara : And you're miserable.

Jackie : 37 hours, 37 hours. How the fuck am I gonna make it to 38?

O’Hara : Anything I can do?

Jackie : No. You want me to stick around so you're not drinking by yourself?

O’Hara : Oh please, I do it all the time. Sport of kings. Go, leave me to my bubbly. Jacks, I can get my car to take you home if you'd like.

Jackie : No thanks. I'm good.

O’Hara : Cheers.

 

Jackie (at phone): Jackie Peyton. Yeah yeah, I can hold.

(to Eddie) Do you mind? I'm sorry. My cell died.

Eddie : No. So tell me about Kelly.

Jackie : I don't know-- what's to tell? Yeah. - Hi, Tunie. Listen, I know

it's very last minute, but I'm wondering if you can keep the girls tonight.  Kev's still in Montauk and I gotta work a double. Yeah? Great. Okay, thanks. Bye.

Eddie : You're not working a double.

Jackie : No. I need a night alone-- no husband, no kids, no nothing. Just, you know, a cigarette and a hot bath.

Eddie : You want a ride?

Jackie : Nah, I'm good. For the record, I'm clean for a week.

Eddie : Hey, how's that going?

Jackie : I-- I miss the rush, Eddie. I really miss it.

 

Jackie walks in the midst of the street, without seeing the cars passing by her side.

 

Driver : What are you, fuckin' nuts?

Driver : Bet your ass I am.

 

 

 

Kikavu ?

Au total, 2 membres ont visionné cet épisode !

mamynicky 
03.11.2016 vers 10h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...
Activité récente

Stephen Wallem
09.11.2020

Dominic Fumusa
09.11.2020

Haaz Sleiman
09.11.2020

Eve Best
09.11.2020

Peter Facinelli
01.11.2020

Les Acteurs
01.11.2020

Actualités
CBS annule Tommy, la série policière avec Edie Falco

CBS annule Tommy, la série policière avec Edie Falco
CBS a annoncé l'annulation de plusieurs séries. Tommy fait partie de la liste. La série policière...

First look pour la série Run avec Merritt Wever

First look pour la série Run avec Merritt Wever
Run est une nouvelle série qui fera ses débuts sur HBO le 12 avril prochain. Une première photo...

Tommy, la nouvelle série d'Edie Falco, se dévoile

Tommy, la nouvelle série d'Edie Falco, se dévoile
Edie Falco a pris la tête d'une nouvelle série de CBS intitulée Tommy.  Synopsis de la série :...

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island

Bobby Cannavale dans Once Upon a Time in Staten Island
Bobby Cannavale apparaîtra dans le drame Once Upon a Time in Staten Island réalisé et écrit...

The Enemy Within est arrivée en France

The Enemy Within est arrivée en France
La série d'espionnage The Enemy Within débarque en France. Les deux premiers épisodes ont été...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

sanct08, Hier à 12:53

RDV sur le quartier de Doctor Who :;

grims, Hier à 17:23

Comme il y a de l'amour dans l'air en ce moment le quartier Outlander vous propose un concours wallpapers St Valentin !

grims, Hier à 17:23

Venez vous inscrire !!!

bloom74, Hier à 18:23

Pour celles et ceux qui n'aurai pas encore voter pour le thème Supernatural, je vous attends dans les préférences. D'avance merci.

choup37, Hier à 19:12

Voté bloom, une préférence pour le premier

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site