VOTE | 19 fans

#305 : Fait comme un rat

Titre US : Rat falls
Titre FR : Fait comme un rat

Diffusion US (Showtime) : 26 avril 2011
Diffusion FR (Canal +) : 31 mai 2012

 

 

Ecrit par : Alison McDonald
Réalisé par : Tristram Shapeero


Jackie constate que des rats ont entamé les médicaments qu'elle a cachés dans un faux plafond à l'hôpital.

Coop décide de se battre pour obtenir la promotion qui a été proposée à O'Hara. Mais il apprend que sa mère et sa compagne sont en instance de divorce.

Jackie confronte Eddie au sujet de ses échanges "SMS" avec Tunie, la soeur de Kevin.

 

Titre VO
Rat falls

Titre VF
Fait comme un rat

Première diffusion
26.04.2011

Première diffusion en France
31.05.2012

Plus de détails

Diffusion US (Showtime) : 26 avril 2011
Diffusion FR (Canal +) : 31 mai 2012

Réalisateur Michael Lehmann
Scénariste Linda Wallem
Casting Arjun Gupta (Sam), Bill Sage (Bill), Gloria Sauve (Serveuse)

Côte à côte, Zoey et Jackie marchent dans un couloir du All saints Hôspital. Zoey apprend à Jackie que Cantasha, aussi connue sous les noms de Candace et Natasha, est de retour. Elle rappelle à Jackie qu’elles leur ont hurlé dessus toute la journée la dernière fois. Jackie la renvoie avant d’entrer dans la pharmacie.

Croisant les bras, Jackie demande à Eddie pourquoi il envoie des SMS à Tunie. Elle l’avertit que Tunie s’est levée dans la nuit pour hacker l’adresse mail de son ex-petit ami, le pilote. Elle voudrait éviter à Eddie de se retrouver coincé dans cette histoire. Eddie lui propose un peu de Valium pour décompresser, Jackie sort, vexée.

O’Hara et Cooper accueillent ensemble un blessé qui a reçu une balle dans la tête. Avec ensemble ils appellent Jackie. Cette dernière s’est enfermé dans une pièce désaffectée, montée sur une table, elle récupère un sachet d’analgésiques  qu’elle a caché dans le faux plafond. En les répartissant en petits tas elle s’aperçoit que les rats ont attaqué les cachets. Elle jure en constatant que sa réserve lui permet de tenir un peu plus d’une semaine.

Le même juron sort de la bouche d’O’Hara et de Coop lorsque le blessé meurt malgré leurs efforts.

Coop explique à O’Hara qu’il est content de l’avoir eu à ses côtés, ils sont bons tous les deux et ils ont perdu le patient ensemble. Il ajoute qu’il la respecte en tant que docteur mais aussi en tant qu’adversaire. Pour O’Hara, contrairement à Coop, elle n’attribue pas de points à des choses qui n’ont pas à l’être. Coop s’éloigne en disant qu’il va déjeuner avec ses mamans.

A la réception, Zoey est aux prises avec Candace, mère de la fillette, Natasha, qui souffre d’asthme mais mange tranquillement des frites dans la salle d’attente. Candace ne veut pas remplir les formulaires d’admission, au motif que tous les renseignements ont déjà été donnés lors de précédentes visites. Jackie entre et la renvoie s’asseoir. Sam confie qu’il a vu le Candasha dans quasiment tous les hôpitaux où il a effectué des intérims. Jackie explique que plus certaines personnes sont soignées en hôpital, plus elles obtiennent de l’assistance.

Akalitus vient demander à Jackie si elle a déjà volé quelque chose dans sa vie. Jackie avoue plusieurs fois. Akalitus approuve et répond : Chapelle, une demi-heure. Emmenez Thor.

O’Hara bande le poignet de Lou Babiak, le patient en recherche d’emploi qui devait passer un entretien avant son accident. Son hypertension l’a à nouveau fait chuter et l’a ramené au All Saints. Lou avoue à Jackie qu’il n’a pas pu prendre ses médicaments car il n’a plus d’assurance santé. Il ne veut pas en informer ses enfants de peur qu’ils le voient en perdant. Jackie lui rappelle que rien ne vaut mieux que de dire la vérité et d’autre part, les enfants aiment leurs parents aveuglément. O’Hara entre avec les médicaments nécessaires dans un sachet qu’elle donne à Lou en l’avertissant qu’elle vient d’enfreindre la loi. Plus tard, Jackie rejoint O’Hara qui avoue avoir pris une ordonnance du carnet de Jackie pour imiter une ordonnance.

Jackie et Thor arrivent à la Chapelle. Akalitus les attend avec un diable et leur explique qu’elle veut sauver celle qu’elle juge la plus importante et donc la voler avant que le diocèse la récupère.

Au restaurant, Coop heureux entre ses mères, prend des photos et parle de sa prochaine nomination en qualité de Chef du Trauma. Puis Maureen l’informe qu’elles ont décidé de divorcer. Coop est accablé.

Eddie est au téléphone avec Tunie lorsqu’Akalitus, Thor poussant le diable et Jackie entrent pour cacher la statue de Marie dans la pièce au fond de la pharmacie. Akalitus est étonnée de constater la présence d’un lit et demande à Eddie de prendre soin de la statue. Puis elle sort, suivie par Thor, en remerciant Eddie de sa collaboration.

Eddie retient Jackie pour s’expliquer au sujet de sa conversation téléphonique avec Tunie. Jackie ne l’écoute pas et sort à son tour.

Jackie s’étonne de trouver Lou dans la salle d’attente. Lou explique qu’il ne sait pas où aller. Elle le conduit en psychiatrie pour une évaluation psychologique et un lit. Lou n’a ni rendez vous ni médecin référant et Jackie est obligée d’échanger des jours de congé contre son admission.

O’Hara examine Natasha qu’elle trouve en parfaite forme. La mère insiste, sa fille a de l’asthme, c’est chronique.

Zoey s’apprête à mordre dans son sandwich, lorsqu’un rat mort tombe du plafond. En criant, elle saute dans les bras de Thor. Jackie le prend dans une serviette et va le jeter dans les toilettes, en lui reprochant d’avoir gâché sa cachette.

Le soir, en quittant l’hôpital, Jackie croise Coop, l’air toujours accablé. Elle lui demande s’il va bien il la prend dans ses bras en sanglotant puis il entre dans l’hôpital en disant qu’il va soigner quelques patients laissant Jackie interloquée sur le trottoir.

Jackie s’est installée dans le bar où elle sait rencontrer le revendeur de médicaments. Elle téléphone à ses enfants pour s’assurer qu’elles sont bien rentrées à la maison lorsqu’il arrive.

Retournée à l’hôpital, Jackie regarde les médicaments qu’elle vient d’acheter, un employé de dératisation passe près d'elle.

 

 

Dans le couloir, Zoey rejoint Jackie qui se dirige vers la pharmacie.

Zoey : Devine qui est de retour. Ok, je vais te le dire. Cantasha, aussi connue sous le nom Candace et Natasha.

Jackie : On est en train de parler de patineurs ?

Zoey : Ils étaient aux admissions et nous ont hurlé dessus toute la journée la dernière fois. Le gamin a mangé trois sacs de Nachos, et une cannette de 7up ... totalement dégoutant !

Jackie : Donc personne n'est malade.

Zoey : Personne n'a jamais été malade. Ils sont toujours là et ils ne sont jamais malades.

Jackie : En attendant... Tu as à faire dans la pharmacie ?

Zoey : Non.

 

Jackie entre dans la pharmacie.

Jackie : Pourquoi tu envoies des SMS à Tunie ?

Eddie : Elle m'en a envoyé en premier.

Jackie : C'est ma belle-sœur, Eddie. Qu'est-ce que tu fais ?

Eddie : J'essaye de voir si tu as  une jambe  pour te reposer dessus.

Jackie : Oui, ben, quoi qu'il en soit. Ça ne fait rien. Tu sais quoi ? Oublie. Vas-y. Mais juste pour que tu saches, elle s'est levée au milieu de la nuit pour hacker l'adresse mail de son ex-petit ami, qui est pilote, soit dit en passant.

Eddie : Et pourquoi tu me dis ça ?

Jackie : Parce que je ne veux pas que tu te fasses coincer là-dedans.

Eddie : Ok. C'est un peu difficile, c'est tout ce que je dis;

Jackie : Je ne suis pas venue pour ça.

Eddie : Tu veux un petit peu de valium pour décompresser?

Jackie : Il n'y a pas de pression, Eddie, ok ? Pas de pression.

 

Dans le couloir.

Thor : Oh mon dieu !

Jackie : Pas maintenant, Thor !

Thor : Tu vas mourir.

Jackie : Oui, un jour certainement. Oui, éventuellement.

 

Une urgence arrive.

Ambulancier : Homme de 35 ans, blessure par balle à la tête. Trouvé inconscient à Tompkins Square. Sa pression chute, pouls à 50. Le gars aurait été pris entre 2 feux. C'est un passant qui a appelé.

Coop : La balle est ressortie ?

Ambulancier : Elle est toujours à l'intérieur.

O’Hara : Des bonnes nouvelles?

Ambulancier : C'est plutôt chouette à l'extérieur.

Coop : Merde, elle s'enfonce. Jackie !

O’Hara : Où est Jackie ?

 

Jackie a caché sa réserve dans le plafond d’un local désaffecté. Les cachets ont été rongés par des rats.

Jackie : Qu'est ce que... Jésus. Oh, les sales rats. Fais chier!

 

Le patient vient de mourir.

Coop : Fais chier!

O’Hara : Fais chier! 11 h 15 du matin.

Coop : Vraiment ravi que tu étais là.

O’Hara : Pour quoi ?

Coop : Tu sais, 2 docteurs au lieu d'1. Si c'était moi... Je veux dire... Nous sommes tous deux très bons. Et c'est pas comme si, toi, tu l'avais perdu, ou bien moi. Nous l'avons perdu tous les 2. C'est une sorte de nettoyage, non ?

O’Hara : Est-ce au sujet du poste de chef?

Coop : Écoute, je te respecte en tant que docteur, mais je te respecte également en tant qu'adversaire.

O’Hara : Une des nombreuses différences entre vous et moi, Dr Cooper, c'est que vous comptez des points sur des choses qui n'ont pas à l'être.

Coop : Vous aurez besoin de ces capacités d'adaptation en tant que subordonnée.

O’Hara : N'importe quelle femme sous vos ordres en a eu certainement besoin.

Coop : Bâtons dans les roues. Va falloir rebondir. Je déjeune avec mes mamans au Boathouse... à Central Park.

O’Hara : Comme c'est romantique.

Coop : Des pancakes au fromage. C'est vrai.

 

Coop sort, Jackie entre.

Jackie : Puis je te poser une question?

O’Hara : Non, sauf si tu veux une réponse.

Jackie : Je le préparerais pour la morgue sauf si tu rentres à temps.

O’Hara : J'ai des doutes.

Jackie : Oui, je sais. Va prendre ton café et laisse-moi m'occuper de lui.

O’Hara : Béni soit votre cœur.

 

Au bureau des entrées

Candace : Nous étions déjà la semaine dernière. Ma fille peut à peine respirer et ça fait deux heures qu'on nous fait attendre. Elle a de l'asthme.

Zoey : Comme je vous l'ai déjà dit, on ne peut pas soigner votre fille tant que vous n'avez pas rempli le formulaire..

Candace : Comme je vous l'ai déjà dit, vous avez déjà toutes les informations me concernant dans votre putain d'ordi. Demandez à Ina Arie là. Il me connaît.

Sam : Pouvez-vous juste respecter les règles s'il vous plait?

Natasha : Est-il au moins éveillé ?

Zoey : Il a ses propres vibrations.

Jackie : Candace, que nous vaut donc ce plaisir?

Candace : Asthme, comme la dernière fois. Natasha n'arrive pas à respirer et ces 2...

Jackie : C'est parti.

Candace : Coucou, elle n'arrive pas à respirer.

Jackie : Très bien, nous vous recevrons quand nous vous recevrons. Et nous vous recevrons. En attendant, des gens essayent de mourir ici. Asseyez-vous.

Sam : J'ai vu cette femme dans quasiment tous les hôpitaux où j'ai bossé en intérim. Mon dieu, les papiers peints sont... déments.

Jackie : Oui, et bien, plus ils font de visites à l’hôpital, plus ils obtiennent de l'assistance. C'est plutôt simple. Alors mets les dehors.

 

Akalitus : Avez-vous déjà volé quelque chose une fois dans votre vie ?

Jackie : Oui, plusieurs fois même.

Akalitus : Bien. Chapelle, une demi-heure. Emmenez Thor.

Jackie : Compris.

 

O’Hara : Comment est la douleur ?

Lou Babiak : Pas trop mal.

O’Hara : Ne seriez-vous pas un sacré menteur ? Je trouve ça toujours aussi remarquable de prendre un taxi.

Lou Babiak : Dernièrement, on appelait ça une ambulance. C'est beaucoup d'attention... plus que ce que je mérite.

O’Hara : Vous êtes sûr que  vous n'êtes pas Anglais ?

Lou Babiak : Je ne suis sûr de rien.

Jackie : Lou, quelle agréable surprise. Je veux dire, agréable pour moi. Probablement pas pour vous. Vous avez fait une chute, hein ?

Lou Babiak : C'est une chance de  se rappeler du nom des gens, mais c'est plus difficile pour moi,  je n'arrive pas à me souvenir du votre. Pardonnez-moi.

Jackie : Pas de soucis. Vous êtes un homme très occupé. - Jackie.

Lou Babiak : Jackie! Lou, Lou Babiak.

Jackie : C'est bon de vous revoir.

O’Hara : L'hypertension de Mr. Babiak  l'a de nouveau fait tomber, il s'est cassé le poignet et il s'est abîmé une dent.

Jackie : Que s'est-il passé avec les médicaments, si vous permettez ?

O’Hara : Si vous voulez bien m'excuser.

Lou Babiak : J'ai perdu mon assurance santé. Cobra a abandonné.

Moi, ou n'importe qui, c'est ça ?

Jackie : Eh bien, vous n'êtes pas le seul, si c'est ce que vous sous-entendez.

Lou Babiak : Quand même, c'est humiliant. J'ai tout perdu... Mon boulot, mon assurance. 20 ans, j'ai toujours payé la pension alimentaire. Ils vont penser  que je suis un perdant.

Jackie : Qui ?

Babiak : Mes enfants.

Jackie : Tout d'abord, rien ne vaut mieux que la vérité. Puis, sachez que nos enfants nous aiment aveuglément. Vous pouvez me croire, je compte là  

Très bien, pourquoi ne pas vous habiller ? Nous allons vous libérer.

O’Hara : Bon, une ordonnance remplie. Alors, pas d'excuse. Revenez me voir dans un an quand elle sera expirée.

Babiak : Je ne sais pas quoi dire.

O’Hara : Ne dites rien. Je viens d'enfreindre la loi.

 

Jackie : Une ordonnance d'un an de médicaments ?

O’Hara : J'ai pris une feuille de ton carnet. Poursuis-moi en justice.

Jackie : L'imitation est la forme la plus sincère...

O’Hara : Et je ne peux vraiment pas complimenter ta garde-robe.

Jackie : J'aime bien mes fripes.

O’Hara : Non, désolée je ne peux pas.

 

Jackie : Akalitus veut qu'on la retrouve à la chapelle.

Thor : Très bien.

Jackie : Très bien ?

Thor : C'est dans les deux sens, non ?

Jackie : Tu m'en veux ?

Thor : Ce matin, devant l'ascenseur... C'était totalement méprisant. Tu m'as parlé comme si... comme si j'étais Zoé.

Jackie : Oh Jésus.

Thor : Et les coups bas continuent.

Jackie : Je suis désolée chéri. Je ne voulais pas être méprisante. J'ai tellement à faire à la maison.

Thor : C'est autre chose. Tu m'as même pas dit que tu étais mariée.

Jackie : Tu m'as même pas dit que tu étais diabétique. Il a fallu que je me retrouve au milieu de ce traumatisme.

Thor : Hmm, c'est une maladie.

Jackie : Pour moi, c'était personnel et j'ai juste pensé que tu voulais pas en discuter dans cette petite boutique des horreurs.

Thor : Essaies-tu de m'apaiser en citant une comédie musicale ?

Jackie : Oui.

Thor : Ça marche.

Jackie : Bien. Entrons.

Thor : Avant d'entrer, je veux m'assurer que tu comprennes bien pourquoi ça m'a blessé.

Jackie : Oh seigneur. Allons-y. - Qu'est-ce qu'il y a avec le matériel ?

Akalitus : Le diocèse dé bénit la chapelle.

Thor : Ca veut dire quoi ?

Akalitus : Ils prennent les statues.

Thor : Pour où ?

Akalitus : Staten Island.

Jackie : Oh merde.

Akalitus : De toutes les statues d'ici, c'est celle-ci qui m'importe le plus. Elle est grande. Et elle en a beaucoup dans la tête et je raconte. Aussi, elle ne porte aucun jugement c'est quelque chose sur laquelle je travaille C'est irrationnel, mais c'est la nature de la foi. On va la voler. Désolée de vous faire complices.

Jackie : Contente d'en être.

Akalitus : Vous n'êtes jamais venus. Comme vous êtes là, attachez Marie au chariot et suivez-moi.

 

Au restaurant. Coop a rejoint sa mère et Maureen.

Coop : C'est la dernière. Promis. Grand sourire. Non, trop sombre. Une autre.

Maureen : Seigneur.

Coop : La lumière devait être meilleure ici.

Maureen : Tu veux te dépêcher, Fitch ? Ma quiche refroidit.

La mère : Laisse-le prendre une photo, Maureen.

Maureen : Il en a pris une centaine depuis notre arrivée. Ces chaussures sont une honte. Tu ne peux pas les ôter ?

La mère : Il a des soucis aux pieds.

Maureen : Eh bien, ça ne lui vient pas de moi.

Coop : Un autre Bloody Mary.

La mère : Vas-tu arrêter ?

Coop : Grands sourires ! Je te chatouille. Parfait ! Bon sang, j'adore cet endroit. ooh, et j'adore ces pancakes!

La mère : D'accord, chéri, c'est bon. Pose ton téléphone et mange. Tu l'as eu ?

Coop : Ouais.

La mère : Génial. Tu l'as eu. Nous y voilà. Alors, quand deviens-tu chef ?

Coop : Ce n’est pas officiel, mais je le sens vraiment bien.

Maureen : Pourquoi ce serait toi avant un chirurgien ?

La mère : Maureen !

Maureen : Je veux juste qu'il soit réaliste sur comment ça marche. Elle est chirurgien. Il est docteur.

Coop : On parle de diriger, maman.

Bien sûr.

Maureen : Bon, si tu n'es pas pris, n'insiste pas et ne pars pas comme pour le foot et le groupe de jazz. On peut lui dire là ?

La mère : Non !

Coop : Me dire quoi ?

Maureen : Fitch, on a quelque chose à te dire.

La mère : Oui après notre un agréable déjeuner.

Maureen : Non maintenant.

Coop : Qu'y a-t-il ?

Maureen : On a des nouvelles dont on ne veut pas que tu en fasses un drame. D'accord ?

Coop : D'accord. C'est quoi ?

La mère : pourquoi as-tu besoin de le faire de cette façon?

Maureen : non, je ne l'ai pas fait de cette façon

La mère : Tu veux être gentille 5 min ?

Maureen : J'ai fait ce que tu m'as dit...

Coop : Vous êtes mignonnes. C'est quoi ?

La mère : Chéri... Ta mère et moi allons divorcer.

Maureen : Hein ? Et maintenant le menton.

 

Eddie est au téléphone.

Eddie : Qu'y a-t-il de si génial avec les pilotes ? Je veux dire hormis si tu travailles à la NASA, tu n'es qu'un chauffeur de bus dans le ciel.

 

Akalitus entre, avec Jackie et Thor qui pousse la statue de Marie sur un chariot.

Akalitus : Ça ne prendra qu'une minute. Vers l'arrière.

Eddie : Tunie, je te rappelle.

Akalitus : Merci par avance de votre coopération.

Eddie : O...ok? Très bien, on s'organise quelque-chose.

Akalitus : Depuis quand avez-vous un lit ici ? On s'en fout. Je ne veux pas savoir. Prenez soin d'elle.

Thor : Je pensais que c'était rangé ici, derrière la pharmacie.

Eddie : Oui, c'est ici  que je range mon lit.

(à Jackie) :  Écoute, elle m'a appelé, d'accord ? Elle est à l'aéroport.  Elle est dégoutée et...

Jackie : Tu crains.

 

Devant le restaurant.

Maureen : Il le prend beaucoup mieux que je l'aurais pensé.

La mère : Fitch, chéri. Viens là qu'on en parle.

Coop : Tu veux en parler? Bien. Ça craint !

Maureen : S'il est juste venu pour s'asseoir sur cette barque et rouspéter, je prends un taxi.

La mère : Tu ne bouges pas. Chéri, tout va bien, vraiment. Nous serons toujours tes mamans. Il est juste temps de changer.

Coop : Tu quittes maman pour Dina, c'est ça ?

Maureen : Dina est ma collègue de travail, Fitch. En plus, elle est hétéro.

Coop : Tu étais hétéro aussi, à une époque, tu te rappelles ?

La mère : Chéri, ta mère et moi, nous nous aimons beaucoup, mais on ne supporte plus d'être dans la même pièce.

Maureen : Dina. Dina ! C'est ridicule !

La mère : A quelle point est-elle hétéro ?

 

Dans la salle d’attente de l’hôpital.

Jackie : Lou, tout va bien ? Vous savez, vous pouvez sortir. Avez-vous besoin de quelqu'un pour vous accompagner ?

Lou : Non, je suis parti, mais je... je suis rentré chez moi, puis je suis revenu. Je... hmm... je suis tombé. Pas littéralement, mais... enfin si, ça aussi, mais... je sens que je vais faire quelque chose de stupide.

Jackie : Ok.

Lou : Je ne savais pas où aller.

Jackie : Vous avez eu raison. Venez avec moi.

 

Jackie accompagne Lou au service psychiatrique.

Jackie : Combien dure l'attente pour une évaluation psychologique et un lit ?

Secrétaire : A quelle heure est son RDV ?

Jackie : Je viens de l'amener. Il n'a pas de rendez-vous.

Secrétaire : Alors il doit en prendre un. Et je n'ai rien avant jeudi prochain, donc...

Jackie : Ok, on sait toutes les deux qu'on peut arranger ça. Quel est l'équivalent des douleurs thoraciques, ici ?

Secrétaire : Reçu. Vous êtes débordés aux urgences ? Et bien, c'est pas le même genre de cas, ici, chérie. Pour pouvoir être consulté aujourd'hui, il faut qu'il ait un rendez-vous et un médecin référent.

Jackie : Je vous donnerai un de mes jours de congés.

Secrétaire : Ce sont les vôtres. Il m'en reste 11 de l'année dernière.

Jackie : Des enfants ?

Secrétaire : Oui.

Jackie : Je viendrai et leur administrerai personnellement leurs vaccins anti-grippe. Et je vous donnerai du Zofran en cas de nausées. Aidez-moi, s'il vous plait. Ce mec est sur le point de se mettre la tête dans le four.

Secrétaire : Vous le ferez aussi pour ma mère ?

Jackie : Absolument.

Secrétaire : Monsieur, pourriez-vous vous avancer ?

Jackie : Il s'appelle Lou.

Secrétaire : Bonjour Lou. Nous allons bien nous occuper de vous, ok ? J'ai juste besoin que vous remplissiez

ce formulaire pour moi.

Jackie : Vous pouvez vous passer de vos lunettes pour un moment ? Je veux changer le pansement.

Lou : Merci.

Secrétaire : Toujours besoin d'un médecin référent.

Jackie : O'Hara.

 

O’Hara examine Natasha.

O’Hara : Très bien, expire une nouvelle fois.

Jackie : Tout va bien ?

O’Hara : Splendide. Natasha semble être en super forme.

Candace : Elle a de l'asthme. C'est chronique.

O’Hara : je n'ai entendu aucun sifflement on va écarter ça. très bien ma chérie, tu connais le refrain. Prends une profonde inspiration et souffle aussi fort que tu peux

Candace : Ménage-toi, bébé.

O’Hara : les bougies de ton prochain gâteau d'anniversaire n'ont aucune chance

Candace : elle peut inspirer, elle peut expirer

Jackie : Dr. O'hara?

O’Hara : si vous voulez bien nous excuser

 

Jackie entraine o'Hara dans le couloir

O’Hara : Tout le monde a droit à des soins de santé décents.

Jackie : Dr si vous êtes malades, je vous soigne si vous faites semblant d'être malade, je vais faire semblant de vous soigner

O’Hara : en dépit d'une récente histoire. Je sais lorsque je suis victime d'une escroquerie

Jackie : très bien, on met ça de côté

O’Hara : vous feriez mieux de ne pas le faire

Jackie : bien, vous avez probablement raison quoi qu'il en soit, je pense juste que vous encouragez cette petite fille quand..

O’Hara : et mon dieu j'espère que j’ai raison, et par pitié arrêtez de vous imaginer que vous avez un tour d'avance

 

Candace : Tasha, dépêche-toi et habille toi

O’Hara : donc... vous avez été dans beaucoup d'hôpitaux qui se ressemblaient

Natasha : oui

O’Hara : plutôt ennuyant j'imagine les Salles d'attente sont des endroits misérables ; j'apprécie vraiment votre patience ; c'est beaucoup plus intéressant de ce côté ; tu n’as jamais pensé à être médecin? je parie que tu serais merveilleuse

Jackie : et elle continue Elle incite toujours les plus intelligents à devenir docteur. Les personnes les plus intelligentes que je connaisse sont les infirmières ; tu devrais devenir infirmière, c'est plus cool

 

Zoey : hey, Thor as tu déjà... - avec une femme?

Thor : privé. Qu'est ce qu'il y a au menu?

Zoey : privé!

Sam : une salade wrap

Zoey : je lui ai dit quand j'étais prête

Thor : J'aime ça quand je ne suis pas jaloux de la nourriture des autres

Zoey : Bon appétit a moi.

 

Un rat tombe du plafond devant Zoey.

Sam : hu, un rat mort

 

Jackie prend le rat et le jette dans la cuvette des WC

Jackie : tu as foiré ma cachette

 

Devant l’hôpital, Jackie croise Coop qui semble déprimé et se jette dans ses bras en pleurant..

Coop : si vous voulez ruiner la vie de vos enfants, divorcer

Jackie : ça va?

Coop : j'en avais besoin Whew. Vous savez ce que je vais faire? je vais aller guérir quelques personnes.

 

Plus tard, Jackie est dans le bar où elle sait rencontrer Bill, elle téléphone

Jackie : ok, chéri. laisse-moi parler à Fiona. Salut chérie je voulais juste m'assurer que vous étiez bien rentrées de l'école. Oui? c'était une bonne journée. C'est ce que tu as fait? oh... Oui, j'ai trop hâte de voir ça Ok, je t'aime aussi. Bye bye.

 

Bill : Quelle adorable surprise Bien, pas exactement une surprise

Jackie : Je n'ai qu'une seconde

Bill : Combien tu as?

Jackie : 200 dollars

Bill : Tu vas te lever et me serrer dans tes bras, les glisser dans ma poche et t'asseoir

 

Bill sort une médaille des 30 jours.

Bill : 30 jours clean et sobre. Pas moi, un de mes clients. Je devais la lui donner lors d'une réunion, mais elle n'était pas là.

Jackie : La prochaine fois peut-être

Bill : Non, elle est décédée. Elle est à toi maintenant. Soulève le dessus. Je suis ... pour toi

Serveuse : Vous voulez voir la carte ?

Jackie : Non, merci. Je suis pressée.

 

Jackie vient récupérer les lunettes de Lou Babiak qu’elle a fait réparer.

Vendeur : Peyton ? Jackie Peyton.

Jackie : merci.

 

De retour à l’hôpital, Jackie met la médaille des 30 jours et les cachets dans ses poches.

Jackie : Hey, tu peux donner ça au patient qui est dans cette chambre ? Merci.

 

Plus loin, elle croise un employé pour dératisation

Jackie : Les rats.

 

In the corridor, Zoey joins Jackie that goes to the pharmacy.

Zoey : Guess who's back. Okay, I'll tell you... Cantasha, also known as Candace and Natasha.

Jackie : Are we talking about ice skaters?

Zoey : They sat in Admitting and yelled at us all day last time. The kid ate three bags of nacho chips and a can of Mountain Dew... totally littered!

Jackie : So nobody's sick.

Zoey : Nobody's ever sick. They're always here and they're never sick.

Jackie : Meanwhile, do have business in the pharmacy ?

Zoey : I do not.

 

Jackie enters the pharmacy.

Eddie : Hey.

Jackie : Why are you texting Tunie?

Eddie : She texted me first.

Jackie : This is my sister-in-law, Eddie. What are you doing?

Eddie : I'm trying to see if you have a leg to stand on.

Jackie : Yeah, well, whatever. It doesn't matter.

Eddie : No?

Jackie : No. You know what? Forget it. Go for it. But just so you know, she was up half the night hacking into her ex-boyfriend's email, who is a pilot, by the way.

Eddie : And you're telling me this why?

Jackie : 'Cause I don't wanna see you get sucked in.

Eddie : Okay. Coming across a little sharp, all I'm saying.

Jackie : Well, that's not what I was going for.

Eddie : You want a little valium, help take the edge off?

Jackie : There is no edge, Eddie, okay? No edge.

 

In the corridor

Thor : Oh my God!

Jackie : Not now, Thor.

Thor : You are gonna die.

Jackie : Yes, one day for sure. Eventually, yes.

 

An emergency happens.

Rescue : 35-year-old male, gunshot wound to the head. Found unresponsive in Tompkins Square. Hypotensive, 50 palp in the field. Guy was caught in the crossfire. Bystander called it in.

Coop : Is there an exit wound?

Rescue : It's still in there.

O’Hara : Any good news?

Rescue : It's nice out.

Coop : Shit, he's herniating. Jackie!

O’Hara : Where's Jackie?

 

Jackie has hidden its reservation in the ceiling of a local disused. The stamps have been gnawed by rats.

Jackie : What the... Jesus. Oh, you fucking rats. Fuck!

 

The patient has died.

Coop : Fuck!

O’Hara : Fuck! 11:15 A.M.

Coop : I'm really glad you were here.

O’Hara : What for?

Coop : You know, two doctors instead of one. If it were me... I mean... We're both really good at what we do. And it's not like you lost him or I lost him. We both lost him. It's kind of a wash, don't you think?

O’Hara : Is this about being chief?

Coop : Look, I respect you as a doctor, but I also respect you as a competitor.

O’Hara : One of the many differences between you and I, Dr. Cooper, is that you keep score on things that never should be scored.

Coop : You're gonna need those coping skills when you're my subordinate.

O’Hara : Surely any woman that's ever been under you has needed coping skills.

Coop : Sticks and stones. Gotta bounce. I'm having brunch with my moms at the boathouse... central Park.

O’Hara : How romantic.

Coop : Cottage cheese pancakes. That's right.

 

Coop leaves, Jackie enter.

Jackie : Should I ask?

O’Hara : Not unless you want an answer.

Jackie : I'll get him ready for the morgue. Unless you can go back in time and set his affairs in order,

O’Hara : then I doubt...

Jackie : Yes, I know. Go get a cup of coffee. Let me clean him up.

O’Hara : Bless your heart.

 

The admissions office

Candace : We were here last week. My daughter can barely breathe and you got us waiting here for two hours. She's got asthma.

Zoey : Like I said, we can't treat your daughter until you fill out the necessary...

Candace : Like I said, you already got all my information in your fucking computer. Ask Ina Arie over there. He knows me.

Sam : Can you just follow the rules, please?

Natasha : Is he even awake?

Zoey : He has his own vibe.

Jackie : Candace, to what do we owe the pleasure?

Candace : Asthma, same as before. Natasha can't breathe and these two...

Jackie : Here we go.

Candace : Hello, she can't breathe.

Jackie : All right, we will get to you when we get to you. And we will get to you. Meantime, people are trying to die in here. Have a seat.

Sam : I've seen her at almost every hospital when I was temping. Oh my God, the paperwork... insane.

Jackie : Yeah, well, the more hospital visits they make, the more assistance they get. It's pretty simple. So just move 'em along.

 

Akalitus : Have you ever stolen anything?

Jackie : Yes, many times.

Akalitus : Good. Chapel, half hour. Bring Thor.

Jackie : You got it.

 

O’Hara : How's the pain?

Lou Babiak : Not too bad.

O’Hara : Aren't you a terrible liar? I still think it's remarkable that you took a taxi.

Lou Babiak : Last time they called an ambulance. That's a lot of attention... more than I want.

O’Hara : Are you sure you're not English?

Lou Babiak : I'm not sure of a damn thing.

Jackie : Lou, what a nice surprise. Nice for me, I mean. Probably not for you. You took a spill, huh?

Lou Babiak :  Remembering people's names is my bread and butter, but for the life of me I cannot remember your name right now. Forgive me?

Jackie : No worries. You're a busy man. -  Jackie.

Lou Babiak : Jackie! Lou, Lou Babiak.

Jackie : Good to see you.

O’Hara :  Mr. Babiak's hypertension caused him to fall again, and he now has a broken wrist and a chipped tooth to show for it.

Jackie : What happened with the meds, if you don't mind me asking?

O’Hara : Ahem, if you'll excuse me.

Lou Babiak : I lost my insurance. Cobra ran out. Couldn't swing it. Me and everybody else, right?

Jackie : Well, you're not the only one if that's what you mean.

Babiak : Still, it's humiliating. I lost everything... my job, insurance. 20 years, I never missed a child support payment. They're gonna think I'm a failure.

Jackie : Who?

Babiak : My kids.

Jackie : First of all, nothing could be further from the truth. Second of all, our kids love us blindly. Believe me, I am counting on it. All right, why don't you get dressed? We'll get you discharged.

O’Hara : Right, one filled out prescription. So no excuses. Come and see me in a year when it runs out.

Babiak : I don't know what to say.

O’Hara : Say nothing. I just broke the law.

 

Jackie : A year's worth of meds?

O’Hara : I took a leaf out of your book. Sue me.

Jackie : Imitation is the sincerest form...

O’Hara : And I can't very well flatter your wardrobe.

Jackie : I like my scrubs.

O’Hara : Nope, sorry, can't do it.

 

Jackie : Akalitus wants us to meet her in the chapel.

Thor : Very well.

Jackie : Very well?

Thor : Cuts both ways, doesn't it?

Jackie : Are you mad at me?

Thor : This morning by the elevators... totally dismissive. You talked to me like I... like I was Zoey.

Jackie : Oh, Jesus.

Thor : And the hits just keep coming.

Jackie : I'm sorry, honey. I didn't mean to be dismissive. I just have a lot going on at home.

Thor : That's another thing. You didn't even tell me you were married.

Jackie : You didn't even tell me you were diabetic. I had to find out in the middle of a trauma.

Thor : Um, that's a disease.

Jackie : My point is it was personal and I just figured you

didn't wanna discuss it in this little shop of horrors.

Thor : Are you trying to placate me with a musical theater reference?

Jackie : I am.

Thor : It's working.

Jackie : Good. Let's go in.

Thor : Before we go in, I just wanna make sure that you understand why my feelings were hurt.

Jackie : Oh my God. Let's go. - Whoa, what's with the hardware?

Akalitus : The diocese is deconsecrating this chapel.

Thor : What does that mean?

Akalitus : They're taking my statues.

Thor : Where?

Akalitus : Staten island.

Jackie : Ooh, yikes.

Akalitus : Of all the statues in here, this is the one that matters the most to me. She's tall. She's got a lot on her mind. And I relate. Also, she's not judgmental. That's something I'm working on. It's irrational, but that's the nature of faith. We're stealing her. Sorry to make you an accessory.

Jackie : Happy to be one.

Akalitus : You were never here. But since you are, strap Mary to the Dolly and follow me.

 

At restaurant. Coop joined her mother and Maureen.

Coop : Okay okay okay, this is the last one, promise. Big smiles. Nope, too dark. One more.

Maureen : Dear God.

Coop : I wish there was better light in here.

Maureen : Will you hurry up, Fitch? My quiche is getting cold.

Just let the boy take a picture, Maureen.

Maureen : He's taken a thousand since we got here. That boot is god-awful. Can't you take that off?

Mother : He has troubled feet.

Maureen : Well, he doesn't get that from me.

Coop : Another bloody Mary, please.

Mother : Will you stop?

Coop : Big smiles! I'll tickle you. Aw, perfect! Gosh, I love this place. Ooh, and I love these pancakes!

Mother : All right, honey, that's good. Put your phone down and eat. Got it?

Coop : Yeah.

Mother : Great. You got it. Here we go. So when do you become chief?

Coop : Well, it's not official, but I'm feeling pretty good about it.

Maureen : Why would they give it to you over a surgeon?

Mother : Maureen!

Maureen : Well, I just want him to be realistic about the way things are. She's a surgeon. He's just a doctor.

Coop : It's about leadership, mom.

Mother : Well, of course it is.

Maureen : Well, if you don't get it, don't just up and quit like you did with soccer and jazz band. Can we tell him now?

Mother : No!

Coop : Tell me what?

Maureen : Fitch, we have something to tell you.

Mother : Yeah, after our lovely brunch together.

Maureen : No no, now.

Coop : What is it?

Maureen : We have news we don't want you to get all dramatic about. Deal?

Coop : Deal. What's the news?

Mother : Why did you have to do it like that?

Maureen : No, I didn't do it like that.

Mother : Would you be kind for five minutes?

Maureen : I did what you said...

Coop : you guys are so cute. What is it?

Mother : Honey... Your mother and I are getting a divorce.

Maureen : Hmm? And there goes the chin.

 

Eddie is on the phone.

Eddie : What's so great about pilots? I mean unless you work for NASA, you're just a bus driver in the sky.

 

Akalitus enters with Jackie and Thor pushing the statue of Mary on a cart Akalitus : This'll only take a minute. All the way in the back.

Eddie : Tunie, let me call you back.

Akalitus : Thank you in advance for your cooperation.

Eddie : O-okay? All right, we'll make a plan.

Akalitus : How long have you had a cot in here? Never mind. I don't wanna know. Take good care of her.

Thor : I thought it was just storage back here.

Eddie : It is. It's where I store my cot.

(To Jackie) : Listen, she called me, all right? She's out at the airport. She's bored and I...

Jackie : sucked in.

 

Front of the restaurant.

Maureen : He's handling this better than I thought.

Mother : Fitch honey, come on back so we can talk.

Coop : You wanna talk? Fine. This is bullshit!

Maureen : If he's just going to sit in that little boat and curse, I'm getting a cab.

Mother : Don't you move. Honey, we're okay, really. We're always gonna be your mothers. It's just time for a change.

Coop : You're leaving mom for Dina, aren't you?

Maureen : Dina is my business partner, Fitch. Besides, she's straight.

Coop : You were straight too once, remember?

Mother : Honey, your mother and I love each other very much. We just can't bear to be in the same room together anymore.

Maureen : Dina. Dina! How ridiculous!

Mother : How straight is she?

 

In the waiting room of the hospital.

Jackie : Lou, you all right? You know, you were discharged. Do you need somebody to walk you out?

Lou : No, I left, but I... I went home and then I came back again. I... I, uh... I keep falling. Not literally, but... well, that too, but... I feel like I'm gonna do something stupid.

Jackie : Okay.

Lou : I didn't know where else to go.

Jackie : Okay, you're all right. Come with me.

 

Jackie accompanies Lou at psychiatric ward.

Jackie : How long is the wait for a psych eval and a bed?

Secretary : What time's his appointment for?

Jackie : I just brought him up. He doesn't have one.

Secretary : Then he needs to make one and I don't have anything until next Thursday, so...

Jackie : Okay, we both know you can make this happen. What is the equivalent of chest pains up here?

Secretary : Got it. You're hot shit in the E.R.? Well, you don't have that kind of pull up here, sweetie. In order to be seen today he needs to make a scheduled appointment and have a doctor's referral.

Jackie : I will give you one of my banked vacation days.

Secretary : It's yours. I have 11 from last year.

Jackie : Got kids?

Secretary : Yeah.

Jackie : I will come over and personally give everyone their flu shots. And I'll get you some Zofran just in case they get nauseous. Please help me. This guy's about to stick his head in an oven.

Secretary : You'll give one to my mother too?

Jackie : Absolutely.

Secretary : Sir, can you step up here, please?

Jackie : His name is Lou.

Secretary : Hi, Lou.  We're gonna take good care of you, okay? I just need you to fill this form out for me.

Jackie : Can you manage without your glasses for a bit? I just wanna freshen up the tape.

Lou : Thank you.

Secretary : Still need a referring doctor.

Jackie : O'hara.

 

O'Hara examines Natasha.

O’Hara : All right, okay, breathe in one more time.

Jackie : Everything good?

O’Hara : Splendid. Natasha appears to be in tip-top condition.

Candace : She's got asthma. It's chronic.

O’Hara : Didn't hear any wheezing, but let's rule it out absolutely. All right, my dear, you know the drill. Take a deep breath and you blow as hard as you can.

Candace : Don't push yourself, baby.

O’Hara : The candles on your next birthday cake don't stand a chance.

Candace : She can breathe out. She can't breathe in.

Jackie : Dr. O'hara?

O’Hara : If you'll excuse us.

 

Jackie leads O'Hara into the hallway

O’Hara : Everyone's entitled to decent health care.

Jackie : If you come in sick, I will fix you. If you pretend to be sick, I am gonna pretend to fix you.

O’Hara : Recent history notwithstanding, I do know when I'm being swindled.

Jackie : All right, let it out.

O’Hara : You better hope I never do.

Jackie : Well, you're probably right. Anyway, I just think you're encouraging that little girl when...

O’Hara : And, oh God, I hope I am. And please stop thinking you're one step ahead.

 

Candace : Tasha, hurry up and get dressed.

O’Hara : So... You've been to lots of hospitals looks like.

Natasha : Yeah.

O’Hara : Pretty boring, I imagine. Waiting rooms are miserable places. I really appreciate your patience. Much more interesting on this side of things. Did ever think about becoming a doctor? Bet you'd be wonderful.

Jackie : Well, there she goes again. She'll always try to get the smart ones to become doctors. The smartest people I know are the nurses. You should become a nurse. It's much cooler.

 

Zoey : Hey, Thor, have you ever... -  With a woman?

Thor : Private. What's on the menu?

Zoey : Private!

Sam : Salad wrap.

Zoey : I'd have told him when I was ready.

Thor : I love it when I'm not jealous of other people's food.

Zoey : Bon appetit à moi.

 

A rat falls from the ceiling in front of Zoey.

Sam : Huh, a dead rat.

 

Jackie takes the rat and throws it into the toilet

Jackie : You messed with my stash.

 

Outside the hospital, Jackie crosses Coop seems depressed and throws herself into his arms weeping..

Coop : If you wanna ruin your kids' lives, get a divorce.

Jackie : You all right?

Coop : I needed that. Whew. You know what I'm gonna do? I'm gonna go heal some shit.

 

Later, Jackie is in the bar where she can meet with Bill, she is at phone

Jackie : Okay, honey. Let me talk to Fiona. Hi, sweetie. I just wanted to make sure you guys got home from school okay. Yeah? Was it a good day? You did? Oh... Yeah, I can't wait to see it. Okay. I love you too. Bye bye.

 

Bill : What a lovely lovely surprise. Well, not exactly a surprise.

Jackie : I only have a second.

Bill : How much you got?

Jackie : 200 bucks. You're gonna stand, give me a hug, slip it in my pocket and sit.

 

Bill leaves a medal of 30 days.

Bill : 30 days clean and sober. Not me, a client of mine. I was gonna give it to her at a meeting, but she didn't make it.

Jackie : Maybe next time.

Bill : Nope. She's dead. It's yours. Lift the bottom. I'm rootin' for ya.

Waitress : Would you like to see a menu?

Jackie : No, thanks. I'm on the clock.

 

Jackie comes to pick up the glasses Lou Babiak she did repair.

Seller : Peyton? Jackie Peyton.

Jackie : thanks.

 

Back at the hospital, Jackie puts the Medal of 30 days and seals in his pockets.

Jackie : Hey, would you give these to the patient in there? Thanks.

 

Further, it crosses an employee for rodent control.

Jackie : Rats.

 

Kikavu ?

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente

Sauvegarde
01.08.2018

Actualités
Nouveau design pour Nurse Jackie

Nouveau design pour Nurse Jackie
C'est peut-être un effet secondaire de ses nouvelles pilules : Nurse Jackie voit la vie en bleu ! Le...

Bobby Cannavale de retour dans le revival de Will & Grace

Bobby Cannavale de retour dans le revival de Will & Grace
Bobby Cannavale (Dr. Mike Cruz dans Nurse Jackie) reprend le rôle qu'il avait occupé de 2004 à 2006...

Casting  |  Paul Schulze

Casting | Paul Schulze
Paul Schulze (Eddie Walzer dans Nurse Jackie) vient de décrocher un rôle dans "The Punisher", il...

Casting  |  Betty Gilpin

Casting | Betty Gilpin
Betty Gilpin est l'un des deux nouveaux personnages qui apparaissent dans la saison 4 de Masters of...

Dominic Fumusa | Homeland

Dominic Fumusa | Homeland
Dominic Fumusa va rejoindre la sixième saison de la série Homeland. Selon Variety, il incarnera Ray...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

CastleBeck, Hier à 02:03

Avis aux auteurs en herbe : Le quartier Castle vous propose un concours d'écriture!

CastleBeck, Hier à 02:30

Sur le quartier This Is Us, une nouvelle catégorie des HypnoTIU Awards attend vos votes. Merci!

choup37, Hier à 10:54

Nouveau design sur les quartiers Supernatural et Sous le soleil, on attend vos coms

BenMason, Hier à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

quimper, Hier à 23:36

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Pas besoin de connaître la série pour pouvoir voter. N'hésitez donc pas à participer

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site